La CAF rassure le Cameroun - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
15
2018

CAN 2019 Face à la rumeur Maroc

La CAF rassure le Cameroun

Jeudi 16 Août 2018
نسخة للطباعة

Alors que les rumeurs attestant d’une possible réattribution de la CAN 2019 au Maroc se multiplient, la CAF a envoyé un message très rassurant au Cameroun à l’issue d’une nouvelle visite d’inspection.

Dans moins d’un an, la CAN 2019 aura lieu, en juin prochain, avec pour la première fois 24 équipes. Le Cameroun est censé accueillir la compétition mais les retards pris dans les travaux inquiètent depuis des mois. Dans ce contexte, la rumeur faisant état d’une possible réattribution de l’organisation de la compétition au Maroc ne cesse de prendre de l’ampleur ces dernières semaines. Pour calmer ces bruits de couloir, la CAF a tenu à rassurer le pays des Lions Indomptables à l’issue d’une nouvelle visite d’inspection achevée lundi.

«Personne ne retirera la compétition au Cameroun. Le Cameroun est l’une des plus grandes nations de football en Afrique et dans le monde», a assuré le Nigérian Amaju Pinnick, 1er vice-président de la CAF et chef de la mission d’inspection. «Ce que nous avons vu sur le terrain est très impressionnant. Le gouvernement a fourni d’énormes efforts pour accueillir la meilleure CAN de tous les temps et cela nous ravit. Nous désirons vraiment que le Cameroun le fasse parce que nous savons que cela va impacter non seulement le Cameroun mais tout le continent africain. Ce que j’ai vu à la présentation était extraordinaire. Après la compétition je ne sais s’il y aura un seul pays africain avec autant d’infrastructures sportives.

Le Cameroun est le cœur de l’Afrique. Le président Ahmad soutient à 100% ce que nous faisons ici. Nous lui avons rendu compte au fur et à mesure et il est très heureux.» Des propos difficilement imaginables il y a quelques jours encore !

Avant ce message très rassurant pour le Cameroun, le président de la CAF, Ahmad, avait lui aussi joué la carte de l’apaisement en s’exprimant à ce sujet dimanche depuis Malabo, en Guinée Equatoriale, où se tenait le tournoi UNIFFAC de qualification pour la CAN U17. «Jusqu’à preuve du contraire, je vous dis, la Coupe d’Afrique des Nations est au Cameroun. Les gens parlent de ce qu’ils veulent. Pour nous, c’est ça, il n’y a pas de plan B jusqu’à présent. Contentons-nous de cela», a assuré le Malgache. Charge maintenant au Cameroun de tenir la cadence.