La valse des entraîneurs a commencé , avant même le démarrage du championnat: Béjaoui et Rhim rendent le tablier - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 19 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
19
2018

Des entraîneurs

La valse des entraîneurs a commencé , avant même le démarrage du championnat: Béjaoui et Rhim rendent le tablier

Dimanche 12 Août 2018
نسخة للطباعة
• Kasri à l’USTa, Kolsi à L’USMo
La valse des entraîneurs  a commencé , avant même le démarrage du championnat: Béjaoui et Rhim rendent le tablier

Le championnat n’a pas encore débuté, que la valse des entraineurs a débuté.

Changer d’entraîneur dans nos équipes est devenu un acte des plus faciles et le nombre record des techniciens qui ont défilé tout au long de la saison passée en témoigne. Ce phénomène se répète cette saison également, et à une semaine du coup d’envoi de la nouvelle saison, deux équipes ont déjà donné le ton à la valse des entraîneurs. Lotfi Rhim enfant de l’USM n’a pu tenir le coup et a préféré rendre le tabli er face à une situation des plus confuses que l’USM n’a pas connu depuis de très longues années. Rhim parti, c’est Kamel Kolsi qui prend sa relève. Homme des situations difficiles comme c’était le cas lors du dernier exercice lorsqu’il a pris en main un CA qui chavirait, ce technicien aura la lourde tâche de remettre de l’ordre et de tracer les objectifs d’une équipe qui n’a pas connu de gros transferts après avoir perdu quelques-uns de ses éléments de bases à l’instar de son gardien Makram Bdir parti à l’ESS.

L’US Tataouine revenu cette saison parmi l’élite a décidé de remercier Chokri Bejaoui l’artisan de son accession en Ligue 1 pour manque de résultats lors de la période de préparation. Une raison trop simpliste pour limoger un entraîneur qui a donné entière satisfaction tout au long de l’exercice écoulé et qui a fait du très bon travail jusqu’à ce jour. Les sudistes ont décidé d’engager Skander Kasri pour mener l’équipe au cours de cette saison.

L’USM et l’UST ne seront certainement pas les seuls à prendre de telles mesures, les autres clubs suivront sans aucun doute à différentes étapes de la compétition. Rappelons que la saison écoulée pas moins de 43 entraîneurs se sont succédés aux commandes des 14 équipes de la Ligue 1, sans compter la Ligue 2.

 

 

M.R