Voyage au cœur de la musique alternativeégyptienne - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
15
2018

Wust El Balad

Voyage au cœur de la musique alternativeégyptienne

Samedi 11 Août 2018
نسخة للطباعة

On a souvent tendance à penser (à tort) que la musique égyptienne  se limite aux classiques, à la musique traditionnelle et à la pop  que proposent certaines starlettes. Mais on a oublié la musique underground, alternative, engagée ou révolutionnaire pour certains, qui a réussi à fédérer autour d’elle de plus en plus d’adeptes. Plusieurs groupes comme Wust El Balad se sont lancés dans l’aventure de l’underground musical arabe. Ces jeunes artistes ont pu élever la voix, chanter, et se faire connaitre. Qu’elle soit le résultat d’un long combat social depuis les années 1990 ou qu’elle soit fortement impulsée par les révolutions arabes, la nouvelle scène arabe et alternative gagne du terrain. Des festivals s’organisent, des artistes sont invités, multiculturalisme oblige. La musique alternative est devenue un symbole de créativité sur fond de résistance au conformisme artistique. Wust El Balad a été fondé  en 1999. Ce groupe combine des musiques traditionnelles arabes et la musique jazz pour faire un rythme que le groupe appelle du soft rock.Il est formé de 7 membres: Adham El Saeid, Hany Adel, Ahmed Omran, Ahmed Omar, Asaad Nessim, Ehab Abdel Hameed dit Bob et Mohammed Gamal Al Din dit Mizo. Ils ont passé une agréable soirée au Festival International de Hammamet.. Ceux qui ne les connaissaient pas, ont été surpris de découvrir un son nouveau, une empreinte particulière loin du meanstream habituel de ce que nous avons l’habitude de recevoir comme culture orientale. Avec Wust El Balad point de rythmes sirupeux du Moyen Orient mais des rythmes soutenus et syncopés où s’entrecroisent rock, pop-music et jazz. Des sons en constante évolution qui confirment le style singulier de Wust El Balad. Leur musique est énergétique, festive,  militante, brassant des rythmes de rock, country,  hip hop teintées par la "cuivraille".. Ils ont  ramené un peu du Caire dans leurs morceaux, la profondeur d’une musique profondément marquée par un cachet local mais totalement ouverts aux multiples fusions. Les textes, tissés à la musique, relatent les tranches de vies et le militantisme du groupe. Au-delà des rythmes et des notes, il y a un message. Ils parlent du quotidien, des choses simples de la vie. Ils ont  donné à leur concert des allures grandioses grâce notamment à un sans faute de la régie technique qui a bien maîtrisé l’Intensité sonore et le gros son propre au genre musical choisi. Le public, a assisté à un spectacle de haute facture servi par une harmonisation soumise à des arrangements bien travaillés. Il  y a eu de très belles chansons, de rythme et de percussion. Le public composé surtout de jeunes était sous le charme soumis à la ferveur sans trop demander pourquoi ni comment Wust El Balad arrivait à communiquer l'émotion, le plaisir à la fois et l'envie de danser, et d'écoute. Sensationnelle et envoûtante, la soirée était rock, bleue et pop. Comme une vraie bête de scène, ces égyptiens allumaient et rallumaient les gradins, en alternant leur talent d'improvisation et leur technique vocale impressionnante. L'ambiance explose au son des guitares. Batterie, clavier et guitares, beaucoup de talent, de fougue et de passion suffisent pour nous transmettre toute la flamme de cette nuit bien animée par ces musiciens. L'assistance a beaucoup apprécié une musique épurée de tout tapage sonore. Les notes étaient claires et chaque instrument était audible d'où une exécution équilibrée, œuvre de virtuoses confirmés. Le public emballé, a tenu à saluer ces solistes par des bravos et des applaudissements. A mesure que l'on avance dans le temps, l'ambiance se fait plus festive, le rythme plus tonique surtout. Un vrai dialogue entre les musiciens dans ce décor enchanteur et cette magie du lieu.

                                       Kamel Bouaouina