A fin juillet 2018, le volume d’échanges sur la Cote en progression de 34,4% - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

Bourse de Tunis

A fin juillet 2018, le volume d’échanges sur la Cote en progression de 34,4%

Jeudi 9 Août 2018
نسخة للطباعة

La Bourse de Tunis vient de publier une note relative au volume d’échange  dans les sept premiers mois de l’année en cours.  Au 31 juillet 2018, le volume d’échanges sur la cote de la bourse s'est élevé aux alentours de 1 067 millions de dinars contre 794 millions de dinars pour la même période 2017, soit une nette hausse de 34,4%.

Selon le document, le secteur des sociétés financières, représentant 52% de la capitalisation boursière,  s’est taillé la part du lion du marché avec 40,6% du volume global, soit une progression de 78% par rapport à la même période 2017. Il est à signaler que cette performance est essentiellement imputable au secteur bancaire qui a enregistré une hausse du volume d’échanges de 73%.

« En deuxième position se classe le secteur des biens de consommation, représentant 31% de la capitalisation boursière, avec une part de 35,4% du volume global du marché et une progression de 39,3% du volume d’échanges par rapport à la même période 2017 », précise le rapport.

 

Trois secteurs : santé, industries

et technologies  affichent

des volumes d’échange en baisse

Toujours selon la même  source,   et concernant les autres secteurs, représentant 17% de la capitalisation boursière, quatre secteurs ont connu une hausse de leurs volumes d’échanges, il s’agit des secteurs télécommunications (251,8%), pétrole et gaz (75,1%), services aux consommateurs (9,5%) et matériaux de base (1,1%) contre trois secteurs en baisse, à savoir: les secteurs santé (-32,9%), industries (-29,4%), technologie (-4,3%).

 

Répartition du volume d’échanges par catégorie d’investisseurs

Le rapport  souligne aussi que les investisseurs tunisiens représentent les principaux intervenants sur le marché avec une part qui flirte avec les 70%, suivis des investisseurs étrangers et des Organismes de placements collectif en valeurs mobilières (OPCVM).

En effet,  le rapport précise que sur la période janvier-juillet 2018, la part des investisseurs tunisiens dans les achats a atteint 72,7% contre 75,6% pour la même période 2017, alors que du côté des ventes leur part a marqué une baisse pour régresser de 66% à 62,1%. La part des investisseurs étrangers dans les achats a vu une hausse pour passer de 9,1% à 12,7%.

Par ailleurs,  tout en évoluant dans le même sens, la part des étrangers dans les ventes a atteint environ 25% en 2018 contre 18,5% en 2017. La part des Organismes de placements collectif en valeurs mobilières (OPCVM) a marqué une légère baisse durant les deux périodes. En fait, le rapport indique que leurs parts dans les achats et dans les ventes sont passées, respectivement, de 12,9% à 12,1% et de 13,3% à 11,6%.

Khouloud AMRAOUI