La croissance du secteur bancaire se poursuit - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

Banque – Amen Invest analyse le secteur bancaire

La croissance du secteur bancaire se poursuit

Mardi 7 Août 2018
نسخة للطباعة

L’intermédiaire en bourse Amen Invest vient de publier une nouvelle note dédiée à l’analyse du secteur bancaire en Tunisie. Une analyse qui montre une croissance accrue du secteur. Une note qui prouve également la “bonne santé” des banques côtées en bourse. Les analystes de l’intermédiaire en bourse consacrent cette étude principalement aux banques dèjà cotées en bourse. Analyse ci-dessous.

 

Un gain de 36,2%

durant les six premiers mois

Dans un contexte economique difficile, marque par la hausse des taux sous l’impulsion de l’evolution defavorable des finances publiques, de la hausse des tensions sur les liquidites et de la politique monetaire proactive de la BCT pour maitriser l’inflation avec la hausse des taux directeurs, les valeurs bancaires cotees ont connu en 2017 une croissance relativement importante de l’ensemble de leurs indicateurs d’activite.  Sur la cote de la bourse, ces valeurs se sont bien comportees en termes de performance, avec un gain de l’indice TUNBANK de 19,46%, la 3eme meilleure performance sectorielle derriere l’Automobile et equipement (+33,7%) et l’agro-alimentaire et boissons (+20%). Les performances operationnelles des banques cotees semblent rassurer les investisseurs nonobstant de la degradation de la situation economique generale du pays.

Au cours de la premiere moitie de l’annee 2018, la croissance du secteur s’est poursuivie, confirmee par les bons indicateurs publies. En effet, l’indice a poursuivi la hausse entamee en 2017 en s’attribuant un gain de 36,2% jusqu’au 30 juin 2018.

 

Les depots

Les depots de la clientele confies aux banques cotees marquent un rebond en 2017, avec une croissance a deux chiffres de +10,9% par rapport a l’annee passee. Le montant des depots passe ainsi de 51060 MDT en 2016 a 56618 MDT fin 2017, Capitalisant sur la poursuite de la mobilisation des depots a vue qui ont atteint 21,87 milliards de dinars, marquant une hausse de 16,1% au terme de l’annee 2017. Rappelons que la structure des depots de la majorite des banques cotees demeure caracterisee par une predominance des depots a vue.

Cette croissance s’est poursuivie au 30 juin 2018 pour atteindre 58 364 MDT gagnant ainsi 3,1% par rapport au 31/12/2017.

Au 30 juin 2018, la performance de collecte de depots a ete principalement portee par la BIAT, confirmant sa place de leader en termes de depots avec 18,3% de part de marche, talonnee par la BNA avec 13,1% du volume des depots, soit 7 624 MDT. Une avancee remarquable a ete realisee par Attijari Bank, qui a vu ses depots depasser la barre des 6,6 milliards de dinars, grace principalement a une evolution des depots a vue de 11% par rapport a fin 2017. Tirant profit de son positionnement dans le secteur du financement de l’immobilier, la BH cloture le premier semestre de l’annee 2018 avec une croissance des depots de +8,5%, accaparant une part de marche de 11%. De l’autre cote, l’ATB, avec une part de marche de 7,2% au 30 juin 2018, a vu ses depots baisser de 10,6% a 4 191 MDT.

AMEN BANK, malgre sa nouvelle orientation strategique visant a faire baisser le cout des depots, a reussi a realiser une augmentation de 5,7% a 5 432 MDT accaparant ainsi 9,3% de part de marche.

Les credits

En 2017 et en depit d’un contexte difficile et d’une concurrence rude, l’encours net des credits des operateurs bancaires cotes a marque une evolution de 14,2% par rapport a 2016. Cette evolution a profite principalement aux professionnels. Elle a concerne les credits a moyen et long termes octroyes au secteur des services, ainsi que les credits a court terme pour le secteur industriel. Par ailleurs, l’encours des credits bancaires destines a la consommation a atteint, a fin decembre 2017, 22,5 milliards de dinars en accroissement de 9,9%, ce qui represente environ 29% du total des credits injectes par les banques de la place dans l’economie.

Selon les statistiques rapportees par l'INS la hausse des credits est due en grande partie a l’evolution des credits destines a l’achat d’un logement neuf (+11%) contre une hausse de 7.8 % pour les credits automobile.  Au cours du premier semestre de 2018, l’encours des credits a atteint 62,8 milliards de dinars, en appreciation de 4,5% par rapport a fin 2017. La BIAT a consolide son leadership de pourvoyeur de credits en totalisant un encours de 9,7 milliards de dinars, en amelioration de 3,2% par rapport a fin 2017. Elle assoit sa position de leader sur le marche avec une part de marche de 15,6%. De son cote la BNA arrive en 2eme position en s’adjugeant 14,5% de part de marche pour un encours de pres de 9 milliards de dinars, suivie par la BH et Amen Bank, avec des encours respectifs de 8,3 et 6,1 milliards de dinars.

 

Le Produit Net Bancaire PNB

2017 a ete une bonne annee pour le secteur bancaire tunisien dans un contexte economique peu porteur. Au terme de l’annee 2017, le PNB de l’ensemble des banques cotees sur la BVMT a progresse de 18,6% pour se fixer a 3,70 milliards de dinars apres une hausse de 13,3% en 2016. Cette hausse est tiree de la bonne tenue de la marge d’interets sous l’effet mecanique de la hausse du taux directeur en 2017 de 75 points de base et qui a profite aux banques ayant une part importante de depot a vue. Cette tendance s’est poursuivie durant les six premiers mois de cette annee, en effet, le PNB des banques a augmente de 20,3% profitant, d’une part, de la hausse de la marge d’interet, mais surtout du gain sur portefeuille.

La BIAT demeure la banque qui genere le PNB le plus important de la place, avec un montant de 701,3 MDT soit en progression de 18,1%, de loin devant la BNA qui a affiche un produit net bancaire de 444,3 MDT. La STB emerge a la troisieme place avec 390 MDT de PNB. L’AB affiche la plus forte hausse de l’annee du PNB, soit 22,5%. A fin juin 2018, ce classement a ete maintenu avec la BIAT toujours en tete avec un PNB de 388 MDT.

Quant a la structure du PNB, elle a vu la hausse de la part des revenus de portefeuille pour la plupart des banques, profitant du besoin croissant de financement du Tresor public, pour investir massivement dans les Bons de Tresor, leur procurant un rendement interessant tout en leur permettant de se refinancer aupres de la BCT.  L’activite de placement continue a etre le moteur de croissance pour les banques les faisant profiter du besoin croissant de l’Etat en matiere d’endettement.  LA BIAT possede desormais le portefeuille titres le plus important avec 2,10 Milliards de dinars, suivie d’Amen Bank avec 2,09 Milliards de dinars.

(A suivre)