Kampala City – EST (0-1): Les "Sang et Or" qualifiés.. Objectif atteint ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 29 Mars 2020

Suivez-nous

Mar.
30
2020

EST

Kampala City – EST (0-1): Les "Sang et Or" qualifiés.. Objectif atteint !

Dimanche 29 Juillet 2018
نسخة للطباعة
Kampala City – EST (0-1): Les "Sang et Or" qualifiés..  Objectif atteint !

Synopsis

Stade de Kampala

Pelouse en bon état

Public très peu nombreux

Temps doux et température avoisinant les 24°

Arbitre : le zambien Janny Sikazwé

Buts :

Avertissements : K. Chammam (EST), Lukwago (KC)

Expulsion : Lukwago (KC)

Formation :

ES Tunis : M. Ben Cherifia –E. Meskini–C. Dhaouadi – K. Chamam – H. Rabia – G. Chaâlali – F. Coulibaly – F. Kom – Y. Belaïli (H. Jouini) – A. Badri - B. Mejri.

C’est fait. L’ES Tunis est en quart de finale de la Ligue des Champions grâce à sa victoire hier en Ouganda face à Kampala City. Une victoire signée Jouini qui confirme la mainmise des « sang et or » sur le groupe.

Après les sueurs froides essuyées au match aller, et la victoire à l’arrachée face aux Ougandais qui se sont permis le luxe de mener par deux buts d’écart, l’ES Tunis a abordé la rencontre retour face au même adversaire de samedi dernier Kampala City avec la ferme intention d’assurer son passage aux quarts de finale de la Ligue des Champions assez tôt afin d’éviter toute mauvaise surprise en cours de route.

Pour cette rencontre, Khaled Ben Yahia a aligné une formation légèrement remaniée par rapport à celle de Radés avec la rentrée de Meskini en latéral droit à la place de Sameh Derbali et Ghaïlane Chaâlali à la place de Saâd Bguir afin de mieux consolider la couverture défensive, alors que Khenissi pas encore complètement remis a cédé sa place à la pointe de l’attaque à Blaïli pour essayer de surprendre un adversaire qui a laissé entrevoir de larges possibilités, mais qui a montré également des signes de faiblesses manifestes en défense. Un élément sur lequel comptait l’entraîneur « sang et or » pour faire pencher la balance en sa faveur.

Optant pour la prudence au coup d’envoi, l’EST a cherché surtout à dissuader son adversaire qui a entamé le match avec la ferme intention de prendre l’avantage dès les premières minutes. Mais ce sont les Tunisiens qui se sont montrés plus dangereux, et Anice Badri bousculé en pleine surface réclame à la 6ème minute un penalty qui ne lui sera pas accordé.au fil des minutes, le jeu s’est équilibré au milieu du terrain avec un léger avantage pour l’EST face à un adversaire qui a opté pour le jeu long pour tromper la vigilance de Chamam et Dhaouadi, la paire centrale.  Ala 10ème minute, Dhaouadi monté en attaque reprend de la tête un long centre de Meskini, Blaïli à l’affut a failli tromper le gardien ougandais, mais sa reprise est passée de peu à côté. Ces deux actions ont donné du tonus aux espérantistes qui sont passés maîtres du terrain, multipliant les raids devant la cage adverse, mais la dernière touche a manqué pour changer les donnes. Mais la sortie de Blaïli à la 17ème minute sur blessure a quelque peu freiné l’élan de ses coéquipiers, ce qui a donné l’occasion aux ougandais de passer à l’attaque sans dégâts pour Ben Cherifia.il a fallu attendre 10 minutes après pour voir les « sang et or » repartir en attaque et obliger le gardien ougandais Lukwagode sortir de sa zone pour éloigner le danger devant Badri menaçant. Mais ce n’était que partie remise car Heythem Jouni parti dans le dos du défenseur central de Kampala a réussi à pousser le ballon aux fonds des filets et donner l’avantage à l’EST à la 41ème minute.  Une minute après, le gardien a bousculé Badri à la limite de la zone de réparation et aurait mérité un second carton jaune, mais ce n’était pas l’avis de l’arbitre de la rencontre, se contentant d’accorder un coup franc à l’EST.  A la minute de temps additionnel Ben Cherifia a intervenu énergiquement devant Sadam et éviter à son équipe l’égalisation.

De retour des vestiaires, Chaâlali a été très près de doubler la marque, sa balle  a était repoussée par la transversale (47’). Deux minutes plus tard, les ougandais ont profité d’une défaillance défensive pour se procurer une nette occasion de revenir à la marque, mais le tir de Musana trop croisé a raté sa cible. Jouini a répondu par un tir appuyé des 25 mètres difficilement capté par le gardien Lukwago (58’). Sentant le danger, les ougandais sont passés à l’attaque et trois occasions successives se sont présentées à eux pour égaliser, mais Ben Cherifia et le montant ont refusé de laisser mourir le ballon aux fonds des filets.

Mais le forcing des Ougandais a été interrompu par leur gardien auteur d’une agression sur Mejri qui lui a coûté un second avertissement sanctionné par un carton rouge. C’était fini des chances de Kampala City qui se retrouve après cette rencontre lanterne rouge de son groupe avec 3 points contre 10 à l’EST.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: