Une soirée inoubliable et une voix suave et ensorcelante - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
14
2018

Yosra Mahnouch devant un amphithéâtre archi-complet à Bizerte

Une soirée inoubliable et une voix suave et ensorcelante

Vendredi 27 Juillet 2018
نسخة للطباعة

Tout comme l’année précédente, Yosra Mahnouch a chanté devant un amphithéâtre  archi-complet. Une voix suave, une présence ensorcelante et beaucoup de charisme, c’est ce qui caractérise Yosra et la distingue des autres artistes.

Malgré son jeune âge, Yosra a su arracher une grande place dans le cœur du public Tunisien et plus précisément Bizertin.

C’est grâce à la version arabe du programme télévisé «The Voice» que le grand public a connu Yosra Mahnouch. Mais, est ce que toute cette popularité est seulement grâce à ce programme ? J’en doute fort… En fait, on connait tous certains noms qui ont vécu un succès avec ce genre de programmes, mais ça n’était pour eux finalement qu’un feu de paille…

Fille du grand poète Habib Mahnouch et de Hazar, la belle chanteuse des années 90. Bercé par la beauté des paroles des poèmes de son père et par les notes des chansons de sa mère, Yosra n’avait qu’une seule voie à suivre,  notamment qu’elle possède une très belle voix avec un timbre grave qui résonne aussi bien avec le style tunisien qu’avec le style oriental. Yosra est une vraie artiste qu’on adore écouter et la voir aussi. Elle te fait renter avec elle dans un état de transe dont tu ne voudrais pas sortir.

Rentrant sur scène avec le drapeau Tunisien sur les épaules, Yosra a donné à son spectacle un zeste d’engagement à l’occasion de la fête de l’indépendance, sous le rythme et les paroles de «BaniWatani» de la grande Olaya.

Enchainant avec un cocktail des incontournables, Warda, Om Kalthoumet Abd el HalimHafedh, Yosra a su accroché les spectateurs.

Ne pouvant absolument pas passer sans chanter pour son idole  Kadhem Saher, Yosra a fait la transition vers ses propres chansons avec «Aid w Hob hedhi ellila».

Les tubes de Yosra comme «Bafakkarfik», «Woskot bas», «Choftouchi Khdija», «Ahay Ahayt Ya Galbi» étaient chantés aussi bien par  elle que par les bizertins qui n’ont raté aucune. …Et à sa grande surprise, le public répétait aussi sa dernière chanson « Ali Baba » qui vient de sortir il y a à peine deux semaines.

Et pour finir en beauté, le cocktail bizertin «Sayeda Ya Naghara et Baba Salem» était indispensables. Jouant les bonnes cartes Yosra a su marqué son public bizertin pour la deuxième fois de suite.

Plus que 10000 bizertins se sont régalés d’une soirée de mille et une nuit, dans laquelle, ils ont chanté, dansé et applaudit haut et fort Yosra. 

«Le spectacle de clôture de l’année dernière au festival international de Bizerte m’a beaucoup marqué et celui de cette année m’a marqué encore plus… Je reviendrai sans aucun doute!» Tels étaient les propos de Yosra qui avait l’air très joyeuse et comblée de bonheur…

Ben Omrane Sarah