Bruits et chuchotements - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
23
2018

Bruits et chuchotements

Bruits et chuchotements

Mercredi 25 Juillet 2018
نسخة للطباعة

Le film tunisien «Dachra» à la Semaine Internationale de la Critique à Venise 2018

"Dachra", nouveau film du réalisateur tunisien Abdelhamid Bouchnak sera projeté à la clôture de la compétition longs-métrages de la 33ème Semaine internationale de la Critique (SIC), section parallèle autonome de la Mostra internationale de Venise qui aura lieu du 29 août au 08 septembre 2018 en Italie.
Le line-up dévoilé lundi prévoit la projection de 9 neuf œuvres sorties en 2018 qui seront visibles au Festival international du film de Venise. Comme de tradition, sept films de fiction sélectionnés sont en compétition, en plus de deux films hors compétition. Cette année, l’Inde et la Tunisie sont représentées avec deux œuvres dont l’une prévue pour l’ouverture et l’autre pour la clôture de la SIC.
"Dachra"est un long-métrage qui retrace l’aventure de trois jeunes, Yasmine, étudiante en journalisme, et ses deux amis Walid et Bilel qui cherchent à élucider le mystère d’un vieux crime, commis il y a plus de 25 ans. Au milieu de nulle part, une femme avait été trouvée mutilée et presque morte. Une fois leur investigation terminée, ils vont se trouver dans une forêt où ils allaient découvrir un petit village isolé appelé "Dachra". Coincé dans ce territoire inconnu, le trio va essayer de fuir l’horreur. Auront-ils réussi à s’échapper?
Après un premier court-métrage intitulé "Bonbon", Abdelhamid Bouchnak revient avec ce long-métrage d’horreur qu‘il a co-produit avec Omar Ben Ali. Au casting de ce film de 108 minutes, figurent six acteurs et actrices ; Yasmine Dimassi, Aziz Jbali, Bilel Slatnia, Hela Ayed, Bahri Rahali et Hedi Majri.
Abdelhamid Bouchnak, jeune réalisateur tunisien natif de 1984 n’est que le fils du célèbre chanteur Lotfi Bouchnak. Ce diplômé de l’Ecole Supérieure de l’Audiovisuel et du Cinéma (ESAC) à Gammarth, a depuis 2012 produit et réalisé des vidéo-clips, des webseries et un sitecom à succès, "Hadokom" déjà diffusé sur une chaine privée tunisienne.
Pour l’ouverture de la SIC sera projeté le film "Tumbbad" des réalisateurs Rahi Anil Barve et Adesh Prasad. Ce film de 104 minutes est une coproduction entre l’Inde et la Suède.
Les sept films en compétition sont pour la plupart des coproductions entre plusieurs pays. Il s’agit d’une compétition marquée par une forte présence européenne à laquelle figurent ; "The Roundup" (A Kasha) de Hajooj Kuka (Soudan), "dam & Evelyn" de Andreas Goldstein (Allemagne), "Blonde Animlals" (Bêtes Blondes) de Alexia Walther et Maxime Matray, "Still Recording" (Lissa ammetsajjel) de Saaed Al Batal et Ghiath Ayoub (Syrie), "M" de Anna Eriksson (Finlande), "We’ll Be Young and Beautiful" (Saremo giovani e bellissimi) de Letizia Lamartire (Italie) et "You Have the Night" Ti Imas Noc de Ivan Salatic (Serbie).
Depuis sa création en 1984, la Semaine internationale de la Critique à Venise repose sur une vision portée sur la découverte de jeunes talents et la promotion de nouvelles tendances cinématographiques à travers un panorama du cinéma international de qualité.
Trois prix sont habituellement attribués par la SIC: le prix du public, le Verona Film Club Award et le prix pour la meilleure contribution artistique. Les 7 films en compétition concourent aussi pour les différents prix de la Mostra de Venise dont le Lion du futur
.
1ère Rencontre Thala «le cinéma alternatif»

Trois courts métrages et une photo ont été primés, lors de la cérémonie de clôture de la première rencontre Thala "le cinéma alternatif", tenue dimanche, à la maison de la Culture de Thala, en présence du président de l'Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (Inlucc) Chawki Tabib.
A ce sujet, le coordinateur de la rencontre, Mahrane Hosni a déclaré à la correspondante de l'agence TAP, lundi, que le premier prix a été attribué au film "Résiste" du groupe "octopus" de Thala, précisant que le film traite de la corruption dans le secteur de l'emploi.
Le second prix a été attribué à Traumatisme de l'équipe "m'art" de Thala; tandis que le troisième prix a été décerné au film "Dernier match de foot" du groupe "bma art" de Thala, a fait savoir Hosni en ajoutant que le photographe Khalil Hamdi a été récompensé dans le concours dédié aux photos.
A noter que la première rencontre Thala "Le cinéma alternatif" qui s'est déroulée du 19 juillet au 22 juillet 2018 est une rencontre culturelle destinée aux jeunes. Cette rencontre cinématographique vise à sensibiliser les jeunes aux sujets relatifs à la corruption par le biais du 7ème art.
Initiée par l'Inlucc en collaboration avec le ministère des affaires culturelles, de l'université centrale "Académie Carthage des arts" et de l'association "Kollona Thala", la rencontre Thala "le cinéma alternatif" est une occasion de sensibiliser un large public à la lutte contre la corruption.
Dans une déclaration aux médias lors de la cérémonie de clôture, le président de l'Inlucc Chawki Tabib a mentionné que le dossier de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption est le dossier de tous les Tunisiens, soulignant, à ce propos, que l'éducation, l'art et la culture ont un rôle important dans la sensibilisation à la lutte contre la corruption.

Programme du Festival International de Dougga

 Le Festival international de Dougga se déroule dans des conditions difficiles en raison de la non réception du soutien financier supplémentaire de la part du ministère des affaires culturelles, a fait savoir le directeur de la 42ème édition du Festival international de Dougga, Mokhtar Bel Attek.
Dans un point de presse tenu, vendredi soir, avant le début de la cérémonie d'ouverture du festival, Bel Attek a expliqué que le ministre des affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine, avait décidé d'augmenter la prime accordée au festival de 70 mille à 100 mille dinars, mais la bureaucratie administrative a bloqué cette subvention additionnelle ce qui a annulé plusieurs spectacles"
Malgré "les difficultés" et la baisse du nombre de spectacles programmés par rapport aux éditions précédentes, la direction du festival a tenu à élaborer un programme de qualité et répondant aux goûts d'un large public.
Le directeur du festival a signalé, dans le même contexte, la signature d'une convention avec la Société Nationale de Transport Interurbain (SNTRI) pour assurer le transport des festivaliers venant des villes avoisinantes.
Après l'ouverture assurée par l'Orchestre et le Chœur du conservatoire El Manar sous la direction du maestro Fadi Ben Othmane. Le public aura rendez-vous, le 27 juillet, avec la musique gitane à travers le groupe "Gipsy del Mundo". Le chanteur engagé libanais Marcel Khalifa animera la soirée du 28 juillet. La musique algérienne sera à l'honneur le 29 juillet avec le groupe "El Dey", groupe algérien alliant musique diwane, chaâbi et flamenco.
Une soirée dédiée à la nouvelle scène musicale tunisienne sera animée, le 1er août, conjointement par le duo "Yuma" et Sabri Mosbeh. La musique soufie sera aussi au rendez vous avec le spectacle "Ziara" de Sami Lajmi, le 4 août.
Le 4ème art sera aussi présent à cette 42ème édition avec le stand-up "Mouch Mawjoud" de l'humoriste Karim Gharbi (21 juillet), "Madame Kenza" de Wajiha Jendoubi (25 juillet) et la pièce "Malla Aila" (Quelle famille) du metteur en scène Sadok Halwas avec Naima Jeni, Oumaima Ben Hafsia, Bassem Hamraoui et Faycel Lahdhiri.
La clôture sera animée par la diva Amina Fakhet, le 5 août, qui revient dans une tournée à travers les festivals tunisiens, après une absence de plus de 10 ans.