Campagne de sensibilisation aux méfaits du soleil - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
20
2018

Saison estivale

Campagne de sensibilisation aux méfaits du soleil

Mercredi 25 Juillet 2018
نسخة للطباعة

A la fois ami et ennemi, le soleil, ses bienfaits et ses méfaits ont été au cœur d'une conférence de presse organisée hier, à Tunis par la Société Tunisienne de Dermatologie et de Vénéréologie (STDV) et le Laboratoire SVR, à l'occasion du lancement de la 1ère édition de la campagne de sensibilisation aux dangers de l’exposition solaire sur les plages.

 

Placée sous le slogan «Qui t'aime, te protège», cette campagne de sensibilisation se déroulera dimanche prochain à Nabeul, plus précisément à la plage Sidi Mahersi, à partir de 10h. L'idée étant d'aller à la rencontre des estivants sur les plages et les alerter des dangers d'une trop forte ou longue exposition au soleil mais aussi à l'absence de protection.
Grâce aux dermoscopes dont disposeront les dermatologues mobilisés à l'occasion sur place, il sera possible d'analyser toute lésion suspecte et de savoir, à 90% près, si elle est cancéreuse ou pas. Cet instrument novateur, très pratique, permet désormais d'éviter les interventions invasives telles que les biopsies dans la majorité des cas. Il permet ainsi de lutter efficacement contre le cancer de la peau qui est le plus répandu à travers le monde.
Même si les citoyens semblent de plus en plus conscients des méfaits du soleil et du risque réel de cancer quand il y a abus, il reste beaucoup à faire pour déloger les idées reçues et les convaincre d'adopter, chaque jour, le trio gagnant de l'été à savoir : chapeau, lunettes de soleil et écran solaire.
Pourquoi un chapeau et pas une casquette ? A cette question, le dermatologue Dr Moez Ben Salem répond qu'il ne faut pas se contenter de protéger la tête mais il s'agit aussi de protéger les oreilles et la nuque qui sont aussi sensibles que le reste. Pourquoi des lunettes de soleil ? Parce que la rétine de l'œil est très sensible aux rayons UVA et UVB et qu'en cas de forte exposition au soleil sans protection, des lésions peuvent être causées et des cas de cataractes enregistrés.
Concernant la crème protectrice, les experts de la STDV recommandent d'acheter son produit antisolaire en pharmacie afin d'éviter les contrefaçons qui pullulent sur le marché parallèle, mais aussi de l'étaler uniformément à l'horizontale afin de ne pas casser les particules qu'il renferme. Enfin, il est conseillé d'étendre l'application à toutes les parties du corps et pas seulement le visage et d'y procéder au moins 10 à 15 minutes avant de sortir de chez-soi afin de donner le temps au produit antisolaire de bien pénétrer dans la peau et de faire son effet.
Halte aux idées reçues !
Aznavour chantait: «Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil.» Scientifiquement, il a été prouvé que le soleil était le meilleur antidépresseur naturel de tous les temps. Il est également indispensable au bon fonctionnement du corps humain, puisqu'il constitue une importante source de vitamine D. Toutefois, nous ne sommes pas tous égaux face à ses rayons. En effet, plus la peau est claire, plus elle y est sensible et plus elle est foncée, plus elle en est naturellement protégée grâce à l'abondance de la mélanine.
Une trop longue exposition au soleil, sans protection, fait courir le risque, à court terme, d’un coup de soleil, voire même de brûlures de second degré. A plus long terme, cette exposition peut donner lieu à un vieillissement cutané prématuré et, même, pire encore, à un cancer de la peau qui se décline en deux types. Le carcinome qui est le plus répandu mais le moins dangereux et le mélanome qui est plus agressif et plus malin.
On ne le dira jamais assez : il faut bien se protéger et mieux vaut, dans tous les cas, en abuser qu'en manquer ! Il faut aussi combattre les idées reçues, à savoir le fait de se sentir protégé du soleil si l'on barbote dans l'eau. Il n'en est rien, de même si on est sous le parasol puisqu'il y a un phénomène de réflexion avec l'eau de mer des rayons qui nuisent tout autant que ceux auxquels on s'expose directement.
Enfin, il faut savoir que si certaines maladies s'aggravent au contact du soleil, à l'instar du mélasma, d'autres maladies sont légèrement soulagées grâce à ses rayons tels l’eczéma ou le psoriasis. Mais là encore, le tout étant de bien se protéger et de ne pas trop s'exposer pour éviter tout risque d'insolation, de brûlure ou de cancer.

Rym BENAROUS