Pas d’exception ni de favoritisme - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 20 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
20
2018

Accès aux collèges et lycées pilotes

Pas d’exception ni de favoritisme

Mercredi 11 Juillet 2018
نسخة للطباعة

«On ne descendra pas sous le seuil de 15/20 dans l’admission des élèves aux collèges et aux lycées pilotes, bien que le nombre d’élèves affectés soit inférieur à environ la moitié de la capacité d’accueil disponible dans ces établissements», a souligné hier le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem.
Lors d’une conférence de presse tenue au siège du département à Tunis, Ben Salem a précisé que malgré toutes les pressions, le ministère ne prendra aucune mesure qui s’oppose aux dispositions de la circulaire relative à l’admission dans les collèges et les lycées pilotes.
«Ceux qui n’ont pas obtenu une moyenne supérieure ou égale à 15/20 ne pourront pas accéder aux établissements pilotes», a-t-il insisté, soulignant que cette décision est irréversible.
«Il n’existe pas de liste d’attentes pour l’accès aux lycées et collèges pilotes», a encore ajouté le ministre, précisant que cela est régie par des circulaires qui existent depuis dix ans et qui ne peuvent être amendées.
Selon lui, les faibles résultats enregistrés dans le concours d’accès aux lycées pilotes peuvent s’expliquer par le fait qu’il ait été permis aux admis au concours de la sixième année de 2016 parmi ceux qui n’ont pas obtenu une moyenne de 15/20 d’accéder aux collèges pilotes.
Concernant les places vacantes dans ces établissements, le ministre a assuré que cela sera une occasion pour encadrer et accompagner davantage ces élites, soulignant qu’il est grand temps de réviser le système de l’enseignement pilote en Tunisie.
Ben Salem a mis l’accent sur la nécessité de repenser le système éducatif qui ne permet d’évaluer l’élève qu’après 14 ans d’études (baccalauréat).
Quelque 1660 élèves ont été admis, cette année, aux collèges pilotes dont la capacité d’accueil s’élève à 3800 places.