Le déficit commercial s’accentue pour atteindre les 8164 MD - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 20 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
21
2018

Le déficit commercial s’accentue pour atteindre les 8164 MD

Le déficit commercial s’accentue pour atteindre les 8164 MD

Mardi 10 Juillet 2018
نسخة للطباعة

L’Institut National des Statistiques (INS)  a publié hier  le bulletin mensuel relatif au commerce exétrieur du pays. Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur durant le premier semestre de l’année  en cours font apparaitre que les exportations continuent d’accroître à un rythme soutenu. Toutefois, le problème réside encore dans le rythme de croissance des importations qui n’en laissent pas les choses avancer  dans le bon sens.  En effet,  le premier semestre de l’année actuelle  a connu  une aggravation du déficit commercial qui dépasse les 8 MD. Ceci en comparaison avec les premiers semestres des années 2016/2017. Dans ce cadre, il ressort que  le déficit commercial a atteint pour le premier semestre de 2017, les 7,5 milliards de dinars, contre un peu plus de 6 milliards durant la même période en 2016. 
En effet, l’INS  indique que l’augmentation des exportations se situe à  26,6% contre 12,7% durant la même période l’année écoulée. En valeur, les exportations ont atteint 20354,6 MD contre 16072,3 MD durant la même période en 2017. De même, les importations maintiennent un rythme de croissance important, enregistrant ainsi une hausse de 20,8% contre 16,3% durant le premier semestre de l’année 2017, pour une valeur de 28519,5 MD contre 23607,5 MD durant la même période en 2017.
« Le taux de couverture a enregistré une amélioration de 3,3 points par rapport au premier semestre de l’année 2017 pour s’établir à des taux respectifs de 71,4% et 68,1 % », a indiqué le bulletin de l’INS.

Les ventes des huiles d’olives dépassent toutes les attentes passant de 430,7 MD   à fin juin 2017  à 1351,6 MD
L’augmentation observée au niveau de l’exportation (+26,6%) durant le premier semestre de l’année 2018 concerne la majorité des secteurs. En effet, le secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires a enregistré un accroissement de 71,8% suite à l’augmentation de nos ventes des huiles d’olives (1351,6 MD contre 430,7) et les dattes (467,8 MD contre 347,0 MD),le secteur de l’énergie de 33,1% suite à l’augmentation de nos ventes de pétrole brut (895,1 MD contre 622,5 MD), le secteur des industries manufacturières de 28,5%, le secteur textile et habillement et cuirs de 22,9% et le secteur des industries mécaniques et électriques de 19,4%, . En revanche, les exportations du secteur mines, phosphates et dérivés demeurent en baisse avec un taux de 6,7%.  
En ce qui concerne les importations, l’augmentation  enregistrée de 20,8% est due essentiellement à la hausse enregistrée au niveau de tous les secteurs. Ainsi l’énergie a enregistré une hausse de 34,8%, les matières premières et demi produits de 26,4%, les biens d’équipement de 19,3%, le secteur des mines, phosphates et dérivés de 8,9% et le secteur des produits agricoles et alimentaires de base de 7,8%.

Une baisse des exportations vers le Royaume Uni et l’Algérie
Les exportations tunisiennes vers l’Union Européenne (72,7% du total des exportations) ont augmenté de 22,2%. Cette évolution est expliquée par la hausse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que l’Espagne de 75,5%, l’Allemagne de 26,6% et la France de 19,8%.
D’autre part, nos ventes sont en diminution vers d’autres pays européens notamment avec le Royaume Uni de 29,9%. Avec les pays arabes, les exportations ont augmenté avec l’Egypte de 51,8%, le Maroc de 33,4% et la Libye de 27,8%. En revanche, nos exportations vers l’Algérie ont baissé de 11,1%.
Par ailleurs, l’INS  précise dans son bulletin mensuel  que le solde de la balance commerciale est déficitaire de 8164,9 MD suite au déficit enregistré avec certains pays, tel que la Chine (-2569,8 MD), l’Italie (-1329,2 MD), la Turquie (-1031,0 MD), la Russie (-621,6 MD) et l’Algérie (-608,1 MD). En revanche, la même source  montre que le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays principalement avec notre premier partenaire la France de 1729,5 MD, la Libye de 448,6 MD et le Maroc de 209,8 MD.

Khouloud AMRAOUI