Prospection des opportunités d’affaires en Afrique - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
16
2018

Industries pharmaceutiques et électriques

Prospection des opportunités d’affaires en Afrique

Mardi 3 Juillet 2018
نسخة للطباعة

Les opportunités d’affaires en République démocratique du Congo, tel est le thème de trois séminaires (Road Show) organisés aujourd’hui à Sfax, demain à Sousse et jeudi à Tunis avec la participation d’hommes d’affaires et d’acheteurs congolais.
Lors d’une conférence de presse organisée lundi à Tunis, au siège de la chambre de commerce et d’industrie de Tunis, Ridha Mahjoub, modérateur de la plateforme « Think Africa « qui fait partie du projet PEMA (les pays exportateurs vers les marchés africains), a souligné que les séminaires seront une occasion pour présenter une étude de marché sur la République démocratique du Congo notamment dans le secteur des industries pharmaceutiques, des médicaments et des services de santé ainsi que dans le secteur des matériaux de construction, des composantes électriques et des bâtiments et des travaux publics.
Selon l’intervenant, les indicateurs ont révélé que ces deux secteurs sont compétitifs et performants et peuvent être très porteurs.
«L’objectif étant de mieux connaitre les attentes et les besoins des acheteurs congolais dans ces deux secteurs et examiner les moyens de développer les commandes», a-t-il dit faisant remarquer que les séminaires seront une occasion pour organiser des rencontres d’affaires entre les fournisseurs de services et les acheteurs ainsi qu’avec les acteurs économiques des deux pays.
Ridha Mahjoub a ajouté que d’autres séminaires sont prévus fin septembre prochain sur les opportunités d’affaires en Côte d’Ivoire et fin Octobre sur les opportunités d’affaires au Cameroun. « Le choix s’est porté sur le Congo, la Côte d’Ivoire et le Cameroun suite à l’ouverture de trois représentations commerciales du CEPEX (centre de promotion des exportations) dans ces pays « , a-t-il expliqué soulignant que de cette manière, il sera possible de fournir une information économique pertinente aux hommes d’affaires.
Dans ce contexte, Samir Azzi, Président directeur général par Intérim du CEPEX, a fait savoir qu’en 2018-2019 deux nouvelles représentations du CEPEX verront le jour au Kenya et au Nigeria.
Azzi a fait remarquer que les exportations sur l’Afrique subsaharienne représentent actuellement 2,3% des exportations globales avec des possibilités de développement importantes. Les hommes d’affaires bénéficient d’une subvention à hauteur de 70% des frais occasionnés lors de la prospection des marchés africains, a-t-il rappelé.
De son côté, Mounir Mouakhar, président directeur général de la chambre de commerce et d’industrie de Tunis a souligné que le marché africain représente de grandes opportunités d’investissement dans plusieurs secteurs.
En 2017, seulement 686 entreprises exportatrices tunisiennes sont actives sur le marché africain et la moitié de leurs exportations se concentrent sur l’Afrique occidentale et l’Afrique Centrale. Une étude réalisée en 2017 a démontré que les principaux obstacles identifiés pour réussir à attirer les entreprises vers les marchés en Afrique Subsaharienne sont le manque d’information sur ces marchés, l’absence d’un réseau commercial, le manque de partenaires et l’incertitude politique et sécuritaire.
A noter que la plateforme «Think Africa» dont l’objectif est la promotion et le développement des exportations vers l’Afrique est un projet financé par l’agence de coopération allemande (GIZ) à hauteur de 1 million d’euros.