Lancement du dialogue stratégique dans les domaines économiques et de développement entre la Tunisie et l’AFD - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
13
2018

Economie & Finance

Lancement du dialogue stratégique dans les domaines économiques et de développement entre la Tunisie et l’AFD

Jeudi 21 Juin 2018
نسخة للطباعة

Le dialogue stratégique dans les domaines économiques et de développement entre la Tunisie et l’Agence Française de Développement (AFD) a été lancé,  hier à Carthage, lors d’une matinée organisée par le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale et l’AFD, à l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, Beït al-Hikma.

Le Mémorandum relatif à ce Dialogue Stratégique avait été signé à Tunis, le 1er février 2018 par le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied Ladhari, et le directeur général de l’AFD, Rémy Rioux.

Ce partenariat dont la mise en œuvre s’étalera sur une période de trois ans (2018-2020), privilégie trois axes stratégiques de coopération, à savoir la lutte contre les inégalités de revenu et entre les territoires, la promotion de la transition énergétique et écologique et l’internationalisation des entreprises tunisiennes (privées et publiques) sur le marché africain.

Ce dialogue vise à structurer dans la durée, le dialogue stratégique entre les deux parties pour la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques, dans l’objectif de promouvoir le développement durable et inclusif de la Tunisie.

Le directeur de l’agence de l’AFD en Tunisie, Gilles Chausse, a affirmé que ce dialogue stratégique incarne la volonté des deux parties de mettre en place une nouvelle approche de partenariat basée sur le partage d’expertise et de savoir-faire.

Cette approche prévoit, toujours selon lui, le développement d’outils de modélisation, la réalisation d’études et de diagnostics et l’organisation d’ateliers, de formations et de conférences afin d’animer une réflexion partagée en appui à la décision publique.

De son côté, Ladhari a souligné que « les réflexions stratégiques qui seront engagées dans le cadre de ce dialogue sont susceptibles d’alimenter les politiques publiques dans des domaines socio-économiques prioritaires et partant de favoriser l’instauration des bases du développement durable ».

Le ministre a assuré « qu’outre le comité de pilotage de ce dialogue, trois comités techniques ont été mis en place pour assurer la concrétisation de cet exercice nouveau et innovant réservé aux partenaires privilégiés de l’AFD. Lesquels comités impliquent, outre le département du Développement, le Centre de Recherches et d’études sociales (CRES), l’Institut tunisien de la compétitivité et des études quantitatives (ITCEQ) et le Conseil des analyses économiques (CAE) ».