Projet «Streams» en Afrique du Sud - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 19 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
20
2018

9ème Durban FilmMart

Projet «Streams» en Afrique du Sud

Mercredi 13 Juin 2018
نسخة للطباعة

La neuvième édition du Durban FilmMart se déroulera du 20 au 23 juillet lors de la 39e édition du Festival international du film de Durban (du 19 au 29 juillet/Afrique du Sud). Sur 16 longs métrages et documentaires d’Afrique, un projet tunisien a été retenu, celui de Mehdi Hmili : «Streams».

Programme ayant pour but de promouvoir le cinéma africain en stimulant la collaboration entre cinéastes du ou issu du continent, le Durban FilmMart (DFM), pour sa 9e édition, a reçu plus de 130 candidatures et sélectionné 16 projets dont les réalisateur participeront à un atelier préparatoire de deux jours, suivi de deux jours de présentations publiques, de tables rondes et de rencontres individuelles avec des diffuseurs, des bailleurs de fonds, des directeurs de festivals et des représentants d’entreprises de distribution et de production afin de négocier le soutien de leurs projets, comme l’a affirmé Toni Monty, directeur du bureau du film de Durban. Ces seize projets se divisent en deux catégories : documentaires et longs métrages, émanant des quatre coins de notre continent.
Parmi les huit projets de longs métrages sélectionnés se trouvent celui de Mehdi Hmili, produit par Moufida Fedhila : «Streams». Les autres pays représentés, dans cette catégorie, sont l’Egypte, le Zimbabwe, le Nigeria, le Mozambique et l’Afrique du Sud.
Mehdi Hmili est diplômé en cinéma spécialisation réalisation et scénario. Il a, entre autres, réalisé les courts métrages «Li-La» et «La nuit de Badr», et le long métrage «Thala mon amour».
Il est à noter qu’au-delà du forum financier de ces projets, le Durban FilmMArt propose un programme conséquent de masterclasses, séminaires, ateliers, laboratoires et opportunités de réseautage pour permettre aux cinéastes de partager leurs connaissances et de comparer à leur travail dans un contexte mondial et continental.

Zouhour HARBAOUI