Plus de 126 mille élèves passent le bac blanc - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 14 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
18
2018

Enseignement

Plus de 126 mille élèves passent le bac blanc

Jeudi 10 Mai 2018
نسخة للطباعة

Plus de 126  mille élèves passent du 9 mai au 16 mai courant, l'examen du bac blanc . Ces épreuves écrites du deuxième semestre, pour l’année scolaire 2017/2018, représentent la dernière étape d’un contrôle continu pour évaluer un parcours de près de 13 ans d’études avant de passer l’examen national (6-13 juin). Le mérite de ce bac blanc reste  «psychologique», puisqu’il sert surtout à habituer les «terminales» aux épreuves et au stress qu’ils peuvent rencontrer le jour J. 

Fatigue, maux de tête, crise de nerfs. Tel est l’état des élèves durant cette semaine bloquée. Excès de travail scolaire, sans doute, mais aussi obligation de réussir son examen. Les élèves optent pour tous les moyens pour réussir cet examen trimestriel. Il est vrai qu’avec le soutien de leurs parents, nos jeunes mettent le paquet pour aplanir les obstacles et revoir certains détails. 

Un classeur, des feuilles volantes… et c’est parti pour l’élaboration des fameuses fiches de révision. Concises et synthétisées, elles permettent de retenir l’essentiel des cours. L’obsession du succès a permis la prolifération de ces cours magiques ces dernières semaines! Les parents ne peuvent pas reculer. 

Ils cherchaient par tous les moyens de satisfaire les besoins de leurs enfants, avec une seule devise : la réussite à tout prix. Sondes, professeur dans un lycée avoue que ce  bac blanc met les élèves dans le bain et leur permet de découvrir le cadre du grand examen qu’est le bac. C’est une introduction aux épreuves finales à même d’informer le candidat sur le minimum de quoi il aura à faire le jour J. 

De plus, c’est aussi un moyen de constater les points faibles et les travailler pour être prêt le jour des épreuves du bac.. Il est vrai que les élèves veulent, par tous les moyens, améliorer leurs résultats et considèrent que les cours normaux dispensés dans le cadre des programmes scolaires sont incomplets et ne suffisent pas pour compléter leur formation. Bref, tous les élèves essaient de se débrouiller pour bien passer leurs devoirs. 

Les parents ne reculent pas pour soutenir leurs enfants. Ils paient un argent fou pour payer des heures supplémentaires. Ce qui les intéresse, c’est la réussite de leurs enfants. Le passage du Bac blanc est souvent une source d’angoisse pour toute la famille. Le stress du lycéen cumulé à celui des parents peut s’avérer être un véritable cocktail explosif ! Certains élèves estiment que leurs parents sont  plutôt une source d’angoisse.  

"Je crois que mes parents étaient encore plus stressés que moi, à croire qu’ils allaient eux aussi passer le Bac blanc", estime Cyrine. "C'est devenu un rituel, ajoute Henda. Tous les soirs, mes parents rentrent du travail et me demandent si j'ai bien travaillé aujourd'hui et surtout combien de temps. Si mes réponses ne leur conviennent pas, ils n'hésitent pas à me rappeler que je risque de louper mon bac. Alors, pour leur faire plaisir, je me force à travailler comme un forcené. J'essaie de me convaincre qu'ils ont besoin d'être rassurés".

Il est vrai que le stress des parents répercuté sur les enfants, surtout de manière tardive, est considéré par le jeune comme un manque de confiance en ses capacités. Ceci dit, ce bac blanc constitue une première étape pour nos élèves qui sont appelés à passer les épreuves  pratiques et orales du bac du  18 au 29 mai, alors que les épreuves écrites du bac se déroulent du 6 au 13 juin 2018

Kamel BOUAOUNA