Divers... Divers.. - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
25
2018

Divers... Divers..

Divers... Divers..

Mercredi 2 Mai 2018
نسخة للطباعة

Tunis
Annulation d’un mandat de dépôt contre Laajili

Le juge d’instruction militaire a décidé dans l’après-midi du lundi 30 avril 2018 d’annuler le mandat de dépôt émis contre Saber Laajili, ancien directeur de l’unité de lutte contre le terrorisme.
Ce dernier a été auditionné dans l’affaire de coopération avec une armée étrangère en temps de paix.
Laajili reste en état d’arrestation dans l’affaire de complot contre la sûreté de l’Etat intérieure et extérieure.

Accusés de liens terroristes
Six takfiristes interpellésà travers le pays

Trois individus ont été interpellés à travers le pays pour des liens présumés avec des terroristes, annonce, hier, le ministère de l’Intérieur.
Dans un communiqué, le département de l’Intérieur précise que ces individus ont été appréhendés à Gabés, Tunis et Bizerte.
D’après la même source, les accusés ont avoué être adeptes du courant «takfiriste». Ils ont également admis avoir publié des Posts ainsi que des séquences vidéo sur le réseau social  Facebook qui font l’apologie de l’organisation «Daech» et incitent au terrorisme.
«Les individus en question auraient mené des contacts avec des terroristes, résidents en Tunisie et à l’étranger», ajoute le ministère.
Les trois suspects ont été placés en garde à vue. Des informations judiciaires ont été engagées à leurs encontre pour suspicion d’appartenance à une organisation terroriste, apprend-on de même source.
Par ailleurs, trois autres individus ont été appréhendés, dimanche, à Monastir, Nabeul et Sidi Bouzid, a annoncé lundi un communiqué du ministère de l’Intérieur.
Après consultation du ministère public, les trois hommes âgés de 26, 35 et 21 ans, ont été placés en garde à vue afin d’être mis en examen pour «suspicion d’appartenance à une organisation terroriste».

Ben Arous
Un conducteur de trainmaintenu en prison

Le juge d’instruction près du tribunal primaire de Ben Arous a refusé une demande de libération provisoire émise par l’avocat  d’un conducteur de train arrêté, après avoir été impliqué dans un accident, ayant coûté la vie à une femme tentant de traverser la voie ferrée, sans faire attention, et ce au niveau de la gare « Taher Sfar » à Hammam Lif.
Pour rappel, l’émission du mandat de dépôt à l’encontre de ce conducteur, avait suscité la colère de ses collègues qui ont ébauché des mouvements de grève la semaine écoulée.