Kouki : «Prémices d’une équipe d’avenir» / Madhoui : «Un adversaire coriace» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Parité blanche entre le ST et l’ESS

Kouki : «Prémices d’une équipe d’avenir» / Madhoui : «Un adversaire coriace»

Mardi 17 Avril 2018
نسخة للطباعة

En fin de match le coach  « stadiste » Nabil Kouki ne  croit pas  si bien  dire  en  parlant « de prémices d’une  équipe d’avenir  du ST ». En effet, le match durant  les  locaux  se sont  montrés  bien  entreprenants   face  à  une Etoile  revisitée, tant  la demi-finale de Coupe  est déjà  dans les  esprits. Aussi, la bande  à Kouki  s’est –elle  trouvée   par  moments  bien menaçante  pour  titiller  son vis-à-vis   en   tentant  les tirs de loin, ou  encore  en  se montrant bien  appliqués  sur le  balles arrêtées. Mais  une  fois de plus, les  coéquipiers  de Boulaâbi   faillirent   face à la cage  adverse, où  Krir   bien  vigilant  a su  stopper les  assauts des stadistes. Moyennant  une  bonne gestion de la  zone  médiane, et  grâce  au travail d’approche de  ces  joueurs du  milieu(Fouzaï, Jelassi  etc)  le ST  a retrouvé  certains de ses repères  pour  offrir  la  résistance  nécessaire à  un adversaire  venu « chercher les  trois ponts de la victoire »  dira  le coach étoilé,  bref  les  qualités  techniques de l’ensemble  stadistes  étaient  bien    rappela  N.Kouki,  satisfait   visiblement   de son équipe  qui  a gagné  beaucoup  en cohésion. 

 «Les prémices  d’une équipe  d’avenir  aux  qualités  techniques   indéniables. Le  tout est  d’investir  dans  ce  sens» a noté Nabil Kouki  , entraineur du ST.

 En revanche,  si  les  Stadistes  ne sont  parvenus  à  percer le  mur étoilé,  ils  ont  cependant  réussi  dans  leur mission  de ne pas  encaisser de buts ( le ST  se présente  comme étant  jusque-là  la plus mauvaise  défense de la Ligue : 33 buts d’encaissés en  24 journées). Là  et  pour une  fois  les  « stadistes »  n’ont pas  encaissé  de buts  le match durant. Dés lors,  parler  « d’équipe d’avenir »  comme  veut insister son coach,  n’est  foncièrement  faux, sauf qu’il  faut  nécessairement  renforcer   l’équipe  pour la  prochaine  saison, sachant  déjà que l’objectif du  club  de  se maintenir   en Ligue  une  est  bien atteint.

ESS : Une équipe revisitée 

  « Avec  une équipe dont la  moitié  des  titulaires  sont  sur le banc, il était  difficile de retrouver  toute  la  lucidité  surtout  en fin de match. Cela dit, nous avons eu à  faire à un adversaire   coriace » a signalé  Kheireddine Madhoui , coach de L’ESS

Ayant  en  vue  à la fois, la  demi-finale en Coupe de Tunisie et  plus tard, la première  journée  de la phase des poules  en  Ligue des Champions,  le  coach  étoilé  même  s’il  poursuit  sa quête d’une  seconde  place  en Ligue 1, s’est  résolu  à préserver  certains  joueurs  bien avertis  déjà (2 cartons : Bangoura, Jemel, Konaté, Krir, Sfaxi et Msekni)  en  faisant  appel au  banc de l’équipe  pour  tenter  de rentrer  avec les  trois points. Hélas !  des  trois points  escomptés  en rentrera  finalement à  la base qu’avec un  petit  point, juste  suffisant  compte-tenu de la  défaite du CA  pour  retrouver   cette seconde place, menacées (ESS et CA)  qu’ils  sont par le retour  des clubistes du Sud (CSS juste à  un point). Est-ce à dire  que la  lutte  pour la place de dauphin  repart de plus  belle ? Sans le  moindre doute. Pour autant,  et avec une équipe  revisitée    notamment  la défense  est  entièrement  inédite (Kechrida, Omrani, Konaté, Boughattas)  et où,  faute  d’un  seconde  gardien  rompu  aux affres de la Ligue 1 (Madhoui  a pris  beaucoup de risques  en alignant  Krir), les  Etoilés  étaient  dimanche au Bardo  bien   prudents dans  leur  démarche.  

Sadok SLIMANE

Mots-clés: