Un cadre légal pour les «Smart Cities» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
23
2018

Demain, le coup d’envoi de la 2ème édition de « Bizerte Smart City »

Un cadre légal pour les «Smart Cities»

Mardi 17 Avril 2018
نسخة للطباعة

« On veut co-construire notre territoire, notre ville de demain », c’est  en ces termes et propos qui en  disent long sur la détermination qui anime les organisateurs de cet évènement que le Président de l’association Bizerte 2050, Borhene Dhaouadi  a entamé son allocution  au cours de la conférence de presse qui s’est tenue dans le palais des Congrés de Bizerte le 11 avril 2018.  

La tenue de la deuxième édition de « Bizerte Smart City » traduit la volonté extraordinaire de toute l’équipe. Toutefois, la balle est dans le camp  du gouvernement afin de mettre en place un cadre légal régissant et organisant  l’implémentation des smart cities en Tunisie.  

 « Après la présentation  du projet « Tunisian Smart Cities », le 15 octobre 2017 au Chef du Gouvernement, nous estimons  l’utilité de la création  d’une UGPO « Unité de gestion des projets par objectifs » ayant pour objectif de structurer la filière Smart City. La mise en place du cadre légal pour l’implémentation des villes intelligentes est une priorité. Espérant que le chef du Gouvernement annonce  des nouvelles  dans ce sens », a indiqué M.Dhaouadi.  

10 délégations étrangères seront présentes  

Le président de l’association a présenté  le programme  de cette édition; 12 conférences, 15 ateliers et 10 délégations étrangères seront  au rendez-vous, ainsi que  espaces dédiés pour les expositions  qui viennent présenter leurs  expériences internationales confirmées dans différents secteurs qui  sont réussis dans le concept de «  Smart City ». 

Partant du fait  qu’il important de rapprocher ce projet au niveau académiquue, le samedi, 21 avril  sera  une journée porte-ouverte et académique à la fois  réservée aux étudiants et aux enfants  afin de comprendre  le mécanisme des « smart cities » et leur impact sur les générations futures.   

La conférence de presse a été marquée également par la présence Mohamed Gouider, Gouverneur de Bizerte ainsi que des députés de la place. 

Bizerte abritera la premiére rencontre internationale sur « l’économie bleue » prévue pour les 21 et 22 septembre 2018  

 Dans ce cadre, le gouverneur a déclaré que le  programme de Bizerte Smart City  est une louable initiative à saluer.  Du fait qu’elle  vient donner un coup de pouce  qui servira d’exemple pour le reste des  autres villes tunisiennes qui s’en inspereront. A ce propos, M.Gouider a révélé que dix autres gouvernerats  sont  tout aussi intéréssés par le concept et le programme de « la ville intelligente ». 

En outre, le gouverneur a déclaré que Bizerte accueillera la premiére rencontre internationale sur l’économie bleue prévue pour les 21 et 22 septembre 2018.  

Borhene Dhaouadi, Président de l’Association « Bizerte 2050 »:  

« Une caravane nationale dédiée au  concept « Smart Cities » 

prévue pour le mois d’octobre 2018 fera le tour de tout le territoire »

Cette deuxiéme édition vient confirmer le bon chemin que trace le programme de «Bizerte Smart City ».  Cette année, l’évènement a l’air  très particuliére car elle sera l’occasion d’annoncer la  mise en place du cadre légal, qui sera la pierre angulaire de la notion et le concept de « Smart City », en particulier à Bizerte et aux différentes villes en Tunisie. Beaucoup de surprises seront au rendez-vous de cette édition telle que l’organisation d’une  caravane nationale qui aura lieu le mois d’octobre 2018 et qui sera une initiative à généraliser  pour sensibiliser toutes les régions du pays  afin de les rapprocher du concept de  la «  ville intelligente ». 

On n’est  plus dans l’étape de la sensibilisation, on la  maintient mais on parle actuellement  d’une startégie  avec le gouvernement. Après les éléctions  municipales, les choses qu’on est en train de faire,   se feront en concertation publique.  

Par ailleurs, il y a toute une coppération   le ministère  de  la santé envisage la création  deux  pôles de santé dans la région, à savoir le pôle de Bizerte qui comprend huit délégations et le pôle de Menzel Bourguiba qui regroupe 6 délégations. Dans le cadre de l’interaction du ministère de la Santé avec le projet « Bizerte smart city », les efforts sont axés sur la mise en œuvre d’un projet pilote dans ce domaine en rapport avec « la santé électronique » à travers la prise de rendez-vous médicaux à distance et l’accès au dossier médical via internet.

Khouloud AMRAOUI