Des dizaines d'oiseaux morts autour du lac de Maâmoura! - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 25 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
25
2018

Environnement

Des dizaines d'oiseaux morts autour du lac de Maâmoura!

Jeudi 12 Avril 2018
نسخة للطباعة

Les hécatombes d'oiseaux  s'amplifient dangereusement à travers le monde: La mort de millions d'oiseaux  a été constatée ces dernières années. Des espèces disparaissent, d'autres sont découvertes. C'est le cycle de la nature quelles sont les causes ? Pollution ? Phénomènes météorologiques brutaux ?  

Le lac de Maamoura, s’est transformé, en un piège mortel pour certains oiseaux d'eau. Des dizaines d'oiseaux  ont été retrouvées morts à la surface de l’eau provoquant la colère des protecteurs de l’environnement. Ce "phénomène" a été observé plusieurs fois ces dernières années et surtout en été. 

Alertée par l’Association Tunisienne pour la Protection de la Nature et de l’Environnement (ATPNE) de Korba, l’Association des amis d'oiseaux (AAO) à informé la Direction générale des services vétérinaires (DGSV), l’Institut Vétérinaire Tropical de l’Université de Liège, l’Institut Pasteur de Tunis, la Direction générale des forêts (DGF) afin qu’une intervention rapide ait lieu pour procéder à des prélèvements et analyser l’origine de ce problème récurrent en vue de trouver une solution. 

L’Agence nationale de protection de l’environnement (ANPE) est également mobilisée au niveau régional. Les autorités sont, pour le moment, incapables d’expliquer cette hécatombe et espèrent que la nécropsie (l’équivalent d’une autopsie pour les animaux) des bêtes apportera une réponse. Les scientifiques se veulent rassurants. 

De tels incidents ne sont pas si rares. Ils sont souvent causés par de mauvaises conditions métrologiques. Il arrive que les oiseaux soient emportés par des rafales sur des kilomètres. D'autres avancent  le manque d’eau, dû à la sécheresse, qu’une bactérie mortelle a pu se développer dans l’eau. Certains évoquent la bactérie du botulisme. 

Néanmoins, des analyses sont en cours pour déterminer avec certitude l’origine de toutes ces morts d’oiseaux. Une opération de vidage du lac avait été prévue avec la découverte du phénomène. Les autorités sanitaires vont donc profiter de l’occasion pour mener des analyses plus poussées.

Kamel Bouaouina