Le CSS retrouve la bonne direction .Totale incertitude en bas du tableau - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 26 Octobre 2020

Suivez-nous

Oct.
27
2020

Ligue 1.. En marge de la 23ème journée

Le CSS retrouve la bonne direction .Totale incertitude en bas du tableau

Mercredi 11 Avril 2018
نسخة للطباعة

La course pour le titre de champion n’est plus d’actualité après le sacre de l’Espérance ST en cette soirée de dimanche dernier. Par contre,  le suspens reste entier en ce qui concerne l’attribution de la 2ème place qualificative pour la prochaine ligue africaine des clubs champions à moins que la Confédération africaine de football ne décide de porter à quatre le nombre des participants de chaque pays.

Pour le moment, trois équipes classées en quatre points y postulent : le Club Africain (44 points), l’Etoile SS (43 points) et le CS. Sfaxien (40 points). Une situation aussi indécise  prévaut en bas du tableau où quatre équipes en six points cherchent à sauvegarder leur maintien en ligue 1 : le Stade Gabésien  (23 points), l’US. Ben Guerdane (20 points), l’ES. Zarzis (19 points) et le CO. Mednine (17 points).

CA : quatre points dilapidés en deux matches

Cela étant, l’équipe de Bab Jedid a ramené une parité de Ben Guerdane, la deuxième après celle de la journée précédente contre le CO. Mednine à Radès. Quatre points perdus en deux matches contre des équipes du bas du tableau ont freiné l’élan d’un ensemble clubiste qui, en l’absence de Saber Khalifa, perd une grande partie leurs potentialités.

Les joueurs de Samir Sellimi méritaient certes un meilleur sort dans un match qu’ils ont contrôlé de bout en bout mais c’était sans compter avec le facteur vent à l’origine du but de l’égalisation clubiste et à la prestation du gardien Charfi dans les bois de l’équipe de Bab Jedid. Un match marqué, comme d’habitude, par des dépassements avec pour principale victime, l’assistant de Bernard Marchant qui a reçu un gros caillou sur le front.

Le CSS grâce aux enfants du cru

L’Etoile SS  a tiré le meilleur profit en revenant à un point des Clubistes de Bab Jédid. Non sans avoir infligé un sec 4 à 0 à la JS. Kairouannaise qui lui rendait visite. Un résultat un tant soit peu attendu devant une équipe dont les joueurs ne se sont pratiquement pas entraînés. Une tradition devenue solidement ancrée dans les mœurs des joueurs de l’équipe aghlabite. Un qualificatif qui ne leur sied pas.    

A l’actif du CS. Sfaxien, le score le plus lourd de la 23ème journée. Un ensemble « Noir et Blanc » qui a mis fin à une assez longue traversée du désert en allant infliger un sec 5 à 0 à un CO. Mednine pourtant auteur d’une convaincante prestation une semaine plus tôt à Radès. Une seule mi-temps, la seconde a suffi aux joueurs de Ghazi Gheraïri pour venir à bout d’une équipe locale qui semble avoir fait ses adieux à la ligue1 .   Côté sfaxien, on a refait confiance à ce groupe de quelques jeunes enfants du cru, auteurs de la probante première phase du championnat dont un certain Firas Chaouat qui a brillé de mille feux.

USM : la fin d’un rêve

Réaction, enfin, de l’ES. Zarzis qui, grâce à un penalty transformé par Chaker Reguii  a mis fin à une incertitude qui n’a que perdurer au fil des semaines. Sa victime de la 23ème journée n’est autre que le Stade Gabésien qui se retrouve parmi les équipes sous la menace d’une relégation à laquelle personne ne s’attendait parmi son entourage et encore moins parmi ses supporters. 

L’US. Monastir, en déplacement à Menzel Abderrahman, n’a pu remonter le but  réalisé par Ounalli en première mi-temps. Perdant du coup toutes chances d’aller rivaliser avec les prétendants aux compétitions africaines.

Et belle réaction du Stade Tunisien qui, mené par 2 à 0 (buts de Mezlini et Jerbi) à cinq minutes de la fin du match est parvenu à regagner le Bardo avec le point du nul grâce à Jedaied sur penalty et Khémiri.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: