Repères pour un vote réparateur - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
19
2019

Mémoire du temps présent.. Elections municipales…

Repères pour un vote réparateur

Mercredi 11 Avril 2018
نسخة للطباعة

Par Khaled Guezmir

Après les célébrations de l’indépendance, le 20 mars et des martyrs, le 9 avril et avec des lectures historiques assez différenciées, nous voilà revenu à la réalité présente et la dernière ligne droite avant le 6 mai prochain pour élire les nouveaux maires et conseils municipaux   après des années de vaches maigres qui ont accompagné la plus grande faillite urbaine  tunisienne de l’Ifriqiya, depuis l’invasion  hilalienne !

Jamais nos villes, nos cités et nos villages, n’ont été aussi délabrés et aussi crasseux. A ce jour, des déchets solides en métal et en plastique collent aux caniveaux des rues, y compris celles des défuntes cités prestigieuses et quartiers «chics» de  la belle époque, disparus depuis belle lurette de la carte urbaine.

Tout est «ruralisé», canalisations à ciel ouvert, y compris dans les métropoles et pour s’en convaincre, prenez la peine de marcher à travers les rues du quartier Lafayette, de la capitale, ou d’autres villes comme Bizerte, Sfax, Béjà, Gabès, Kairouan, etc… Et comme le di le proverbe populaire «Rabouha wahed» (ces cités ont le même Dieu unique) qui traduit la similitude et l’égalité parfaite de tous  au niveau du désastre écologique subi par toutes les villes, sans exception, après la « révolution » !

Alors, aux nouveaux maires, disons leur de ne pas stresser ! On a tellement atteint les profondeurs du laisser aller et de l’anarchie urbaine, que tout ce qu’ils vont entreprendre relèvera de  « l’excellence » !

Maintenant,   c’est aux citoyens de bien choisir ceux qui seront en charge du renouveau  de nos villes. Et là nous pouvons proposer des repères en dehors de ce qui touche la campagne  électorale pour un vote réparateur.

A titre d’exemple, ceux parmi les candidats qui n’ont pas de sensibilité à l’esthétique urbaine,  à la propreté hermétique et intégrale et aux espaces  verts, doivent tout simplement  être écartés par le vote  citoyen. Il fut  un temps où l’on parlait des « villes jardins ». Eh bien, il faut encourager ceux qui  en sont convaincus à nouveau.

Par ailleurs,   les personnalités qui ne proposent que des « droits »  aux citoyens, il faut s’en méfier et ne  voter que pour les gens au tempérament « bâtisseur », fermes et capables d’imposer les « devoirs » aux habitants de la cité au niveau   de l’hygiène et  du respect  des normes urbaines,  y compris  l’esthétique  et les espaces  verts.

L’actuel  système, malgré ses insuffisances, a créé des lois et des règlements avec une série   de  pénalisations et d’amendes aux contrevenants  et aux pollueurs en tout genre. Ces textes ne pourront être crédibles que s’ils sont appliqués rigoureusement et sans état d’âme. La nouvelle  police municipale et de l’environnement ne doit pas faire du tourisme  et les citoyens doivent comprendre qu’à partir  du 6 mai au soir… C’est sérieux… on paie cash les déchets qu’on déverse dans la rue, dans les parcs ou sur l’autoroute ! A bon entendeur… salut!

L’application de la loi  ne doit pas toucher seulement les automobilistes, les tracteurs et les camionneurs, mais aussi les  citoyens ordinaires qui balancent leurs bouteilles en plastique et même leurs canettes  de jus  et de bière  au… Belvédère, les dimanches et jours fériés. Passez le lundi par ce parc  et vous pleurerez de rage ! En passant hier, par ce parc et au vu des déchets  laissés  par les familles et  leurs mômes, on se demande de quelle pâte  est fait le Tunisien et pourquoi  est-il  devenu l’homme le plus pollueur et le plus indiscipliné de la terre. Dieu, pardonnez à tous  ces délirants  populistes  qui ont fait   de notre pays un dépotoir  à ciel  ouvert… au nom des libertés « révolutionnaires » et des « droits ».

Le temps de la discipline citoyenne  a bien sonné et la solution est dans ce petit  bulletin que chacun de nous mettra  dans l’urne, pour  le nouveau printemps de nos cités et pour recoller à nouveau au peloton des Nations qui comptent de par le monde !

K.G