Sur le vif: Martyrs de la Révolution.. A la recherche de la vérité… perdue ? - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
20
2018

Révolution

Sur le vif: Martyrs de la Révolution.. A la recherche de la vérité… perdue ?

Dimanche 8 Avril 2018
نسخة للطباعة
Sur le vif: Martyrs de la Révolution.. A la recherche de la vérité… perdue ?

L’instance vérité et dignité mise entre  parenthèse, les  auditions suspendues  et les criminels se la coulent douce ! C’est le sentiment des familles et proches des martyrs et blessés de la Révolution, exprimé mercredi dernier, devant le palais du gouvernement,  e réclamant  vivement la publication de la liste  définitive des victimes au Journal officiel de Tunisie (JORT).  Celle-ci  a été finalisée par la commission spéciale des martyrs et des blessés de la révolution  qui  est parmi  les quatre commissions spéciales   créées au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP)  depuis 2015 et qui   relève du comité supérieur  des droits de l’Homme et des libertés fondamentales (CSDHLF).
En effet, la non-diffusion de cette liste est de nature à protéger les coupables  et faire oublier les crimes en permettant  à leurs auteurs  de la sorte et échapper  à la sanction.
 Omission ou réticence ?
Les familles des victimes, tiennent à poursuivre les responsables des crimes et cela nécessite que leur culpabilité soit établie de manière intangible et indubitable. Il est donc  essentiel  de diffuser la liste des victimes, afin de permettre à leurs familles d’enclencher la procédure tendant à la connaissance de la vérité et à établir le lien de causalité entre les faits,  et les dommages subis, en vue d’une juste réparation.
Ce retard à faire paraître  la liste est considéré par certains observateurs comme un moyen dilatoire afin d’éviter de  dévoiler la vérité sur les coupables.  Parmi les familles des victimes, certaines ont perdu leurs enfants  abattus par des tirs de balles par des cadres sécuritaires qu’ils ont  identifiés. Aussi ont-ils demandé le transfert des dossiers les concernant aux tribunaux compétents. Toutefois, et selon la plupart des observateurs, il s’agit d’une réticence qui s’est perpétuée de gouvernement en gouvernement depuis 2015.
La commission des martyrs et blessés de la Révolution, ont transmis les éléments nécessaires, dont la liste des victimes, à l’exécutif, conformément à la procédure et ce sont les gouvernements successifs qui ont manifesté une certaine nonchalance  dans le but de retarder le processus juridique tendant à connaître la vérité en vue de poursuivre les coupables.
Qui sont les coupables ?
Selon le 30e rapport de la Cour des Comptes présenté à la presse  il y a environ un an,   (juin 2017)  La liste des martyrs et blessés de la révolution  se compose des morts en prison et des nouveaux nés.
Le président du CSDHLF, Taoufik Bouderbala a remis dernièrement  au président de la République  le rapport de la Commission sur les résultats des travaux du Comité supérieur des Droits de l’Homme.
Le document a comporté une copie finale de la liste des martyrs et blessés de la Révolution devant être publiée par la présidence du gouvernement au JORT.
Il est temps de faire publier  cette liste afin de permettre aux familles des victimes d’entamer la procédure tendant à la poursuite des coupables et à la réparation des dommages.  Que justice soit faite !
A.N.