«Jeunesse, art et migration : l'exemple de la Tunisie» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
13
2018

EN PARALLÈLE AU MASA

«Jeunesse, art et migration : l'exemple de la Tunisie»

Samedi 10 Mars 2018
نسخة للطباعة

Outre les spectacles tunisiens qui sont programmés au Marché des Arts du Spectacle (jusqu’au 17 mars à Abidjan), notre pays est représenté par le jeune docteur en «Science culturelle : théâtre et arts de la scène» Yassine Ouni, qui interviendra auprès des jeunes étudiants en art sur le thème «Jeunesse, art et migration» prenant l’exemple de la Tunisie.

 

Grand événement culturel de notre continent, le Marché des Arts du Spectacle africain propose également des rencontres professionnelles et autres. Parmi ses rencontres, il y a celle de l’Institut International du Théâtre (IIT), organisé par son Conseil Régional Africain (CRAIIT), dont la Tunisie ne fait, malheureusement, plus partie. En effet, il y a eu un premier centre tenu par Mohamed Driss. Après la révolution, le centre a disparu. D’après les informations que nous avons pu obtenir, en 2013, il y a eu une réunion d'artistes, dont Chokri Bahri, Chedly Arfaoui et Mounir Argui, pour relancer le centre et une demande de reconnaissance du centre par l'IIT a été envoyé au Soudanais Ali Mahdi Nouri, entre autres président d’honneur et membre du centre soudanais de l’IIT, conseiller pour l'Union générale des artistes arabes, et conseiller pour l'Autorité de la Culture et des Médias de Fujairah (EAU), qui n'aurait pas donné suite.

Même si la Tunisie n’a pas, n’a plus, ou n’a pas encore de centre, elle sera représentée par Yassine Ouni, un jeune docteur en arts de la scène, chercheur en sciences culturelles, avec pour spécialité théâtre et arts du spectacle, et secrétaire de l’unité de recherche «Expressions culturelles et mutations sociales au Maghreb» à l’ISAD.

Yassine Ouni a été invité à suivre tout le programme concocté par le CRAIIT en tant qu’observateur et intervenant : 148e session de l’IIT, la plus grande organisation mondiale des arts de la scène, créé, en 1948, par l’UNESCO et la communauté théâtrale internationale, dans le but d’œuvrer par le biais des arts, au rapprochement des humains, à la compréhension mutuelle et à la promotion de la paix dans le monde ; table ronde sur le thème de «Le marché des arts du spectacle dans le monde», visant à offrir une opportunité d’information et d’ouverture au monde aux artistes du spectacle africains (dont les Tunisiens) et à leurs produits ; panel sur le thème : «Jeunesse, art et migration»  à l’institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (INSAAC) d’Abidjan. Pour cette activité, Yassine Ouni interviendra en donnant l’exemple de la Tunisie dans le domaine, en s’appuyant, entre autres, sur la pièce «Le radeau» d’El Hamra présente au MASA.

 

Zouhour HARBAOUI