Ça ira mieux après-demain… - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
19
2018

Chronique

Ça ira mieux après-demain…

Mardi 6 Mars 2018
نسخة للطباعة

Demain est fatigué, il a assez donné. Alors du coup, intra-muros, il préfère lâcher du lest. C’est un choix stratégique. Une manière comme une autre d’optimiser dans un paysage qui fait plutôt grise mine. Un bon « lifting » par-ci, un ravalement de façade par-là, de l’anticerne à outrance, ne pas hésiter à avoir la main lourde pour cacher les traces des nuits d’insomnie, et le tour est joué… 

C’est qu’il y en a, du pain sur la planche, et des brèches à colmater ! Par contre, pour ce qui est du temps qui passe, eh bien il passe, sans se faire désirer. C’est mauvais pour son image mais lui n’en n’a cure. Ah le méchant ! A tel point que l’on a envie de lui remonter les bretelles, histoire de lui faire comprendre qu’il devrait laisser la clepsydre se vider à sa guise, sans la secouer comme un prunier. 

Ça fait très mauvais genre, et c’est plutôt mauvais pour les affaires du pays qui se déglingue. S’il se déglingue ? Oui, mais il se défend pas mal sur un autre front. Lequel ? Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. De taille, de préférence. Pour que cela fasse son effet. 

Ça ira mieux après-demain. Un bon coup de balai, et hop !, toute la crasse est enlevée. Il est vrai que ça enlaidit le paysage. Il va falloir y songer. Ce qui manque le plus ? C’est ce qui manque le plus. Allez savoir… Du neuf avec du vieux, du vieux avec du neuf, du neuf avec du vieux… jusqu’à satiété. Pendant ce temps, passent les jours et passent les semaines… Les poètes ont toujours raison.

Samia HARRAR