CSS: Malgré toute la sollicitude du Bureau directeur.. L’équipe sfaxienne, hors sujet ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 22 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
25
2018

CSS

CSS: Malgré toute la sollicitude du Bureau directeur.. L’équipe sfaxienne, hors sujet !

Dimanche 4 Mars 2018
نسخة للطباعة
CSS: Malgré toute la sollicitude du Bureau  directeur.. L’équipe sfaxienne, hors sujet !

Rien ne va plus au CSS qui aura tout perdu depuis l’entame de la phase retour du championnat. En effet après les deux défaites subies à la 13ème et la 15ème journées devant respectivement l’USM et la JSK tout en concédant lors de la journée intermédiaire le nul sur la pelouse du stade  Mhiri face au SG, l’ensemble sfaxien, en gaspillant ainsi pas moins de 8 points au cours des trois premiers rounds du second tronçon du championnat,  s’est vu écarté définitivement de la course au titre. Mais faute de sacre, il pouvait toujours se consoler de la 2ème place pour espérer ainsi participer à la prochaine édition de la Ligue des Champions cependant. Mais la persistance des contre performances sous forme de trois  matches nuls devant l’ESM, le SG et l’ESZ, suivis d’une récente défaite subie au stade Mhiri contre l’Etoile du Sahel sont venus  anéantir à jamais les espoirs auxquels s’accrochaient les clubistes sfaxiens de terminer l’exercice au poste de dauphin. 

Le choc psychologique tant recherché n’a pas eu lieu

Les responsables sfaxiens ont essayé de provoquer le choc psychologique en procédant, à l’issue du match nul concédé à Zarzis au remplacement de l’entraîneur Lassâd Dridi par Ghazi Ghraïri. En vain : et le dernier échec essuyé  devant l’ESS, le premier du genre après 51 matches sans la moindre défaite au stade Mhiri est venu confirmer le malaise de l’équipe sfaxienne dont la persistance des contres performances a provoqué une profonde déception au sein des supporters. Ces derniers étaient à mille lieues d’imaginer une pareille débâcle de leur équipe favorite. Et, loin l’idée de dramatiser ce fut un cinglant camouflet infligés par les joueurs à leur fans surtout après les recrutements en masse opérés par le bureau directeur du club au cours du précédent mercato d’hiver.

Un gâchis mal venu pour le 90ème anniversaire. 

Pourtant Moncef Khemakhem n’a jamais lésiné sur les moyens, consentant d’énormes sacrifices financiers pour assurer les meilleures conditions de réussite à l’équipe première de football, la vitrine du club « Noir et Blanc » qui s’apprête à commémorer son 90ème anniversaire. Mais trop de bien nuit.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: