CA: A.G. extraordinaire.. Dettes globales de l’ordre de 97 millions de dinars ! - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 14 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
18
2018

CA

CA: A.G. extraordinaire.. Dettes globales de l’ordre de 97 millions de dinars !

Dimanche 4 Mars 2018
نسخة للطباعة
CA: A.G. extraordinaire.. Dettes globales  de l’ordre de 97 millions de dinars !

L’assemblée générale du  CA s’est tenue hier matin du côté de la Maison des Fédérations en présence du comité provisoire avec à sa tête le président Marouène Hammoudia et les adhérents qui étaient nombreux. Après le mot de bienvenu de Hammoudia à tous les présents, on est directement passé à la lecture du rapport financier, le moment tant attendu par tous les clubistes et l’étonnement et le désarroi fut générale. Les détails donnés ne peuvent que faire rager tous les « Rouge et Blanc ». Voire leur club malmené de la sorte ne peut que les rendre furieux. 

Leur colère était à son comble surtout quand on a donné certains détails de la mauvaise gestion, pour ne pas dire autre chose,  de Slim Riahi des biens clubistes. Avant d’en donner quelques détails, rappelons que lors de cette assemblée, il devait être question de la révision des statuts du club, de la lecture de la situation financière, de la discussion des amendements avant de passer au vote et enfin fixer la date de la prochaine assemblée qui sera élective.

Lotfi Ezzahi qui est un ex responsable clubiste et qui a beaucoup travaillé dans l’élaboration des nouveaux textes, a tenu à nous rappeler que Slim Riahi a menacé de se retirer à l’époque si les textes n’étaient pas comme il le voulait. Il a promis de fixer une assemblée générale en 2012 pour voter les statuts déjà préparés. Il n’en fut rien, maisil s’est contenté d’en préparer d’autres qui sont faits sur mesure et qui lui permettent, au cas où il devait quitter son poste de président, d’être le seul à désigner un successeur. Il voulait avoir une mainmise totale sur le club Africain. 

 

Aucune responsabilité dans le rapport financier !

Hammoudia et la personne qui s’est chargée de lire le rapport financier valable au 31 octobre 2017ont tenu à rappeler que le comité provisoire n’est en rien responsable des chiffres avancés dans ledit rapport qui a été fait par l’ancien bureau directeur et sous la présidence de Slim Riahi. Pour être bref et précis, on notera que les dettes du club sont de l’ordre de 97 milliards 760.230millimes. Sans entrer dans les détails, on se limitera à dire que, entre autres dépenses, le Club Africain a avancé quelques 21 milliards pour payer ses dettes auprès de la FIFA et la FTF et la moitié de cette somme est en devises… 

Slim Riahi, qui a plongé le club dans une folie dépensière indescriptible aurait avancé, selon le rapport financier que les responsables clubistes actuels nient en bloc ou presque, quelques 65 milliards 740 523 dinars. Une somme qu’il n’est pas prêt de céder au club. En fait il prétend avoir dépensé 84 milliards de son propre argent et retiré la somme 21 milliards des caisses du club. En somme, des chiffres qui donnent le tournis. 

 

Recours à la justice inévitable

Selon Hammoudia et ceux qui ont fouiné dans les finances du club, les malversations sont évidentes et le recours à la justice est inévitable. On nous a fait savoir que les opérations financières en cinq ans de règne de Slim Riahi furent un peu trop nombreuses. On a compté quelques 2500 écritures comptables avec toutefois, et dans plusieurs cas, une absence totale de pièces justificatives. Il est question, entre autres,  de commissions pour agents de joueurs qui ne sont mentionnées nulle part…

CA mobile

Dans l’affaire CA mobile, Slim Riahi aurait acheté les parts du Club Africain qui étaient de l’ordre de 18%. Il l’aurait fait à travers la société qu’il détient avec ses enfants qui sont encore très jeunes et ne peuvent, par conséquent, légalement faire partie de cette société appelée Bab-Jedid mobile. Dans ce dossier, le Club Africain aurait dû empocher en deux ans et demi quelques 5 milliards, mais il n’en fut rien. Et c’est cette société qui a empoché ce beau pactole. Cette même société aurait également empoché l’argent du transfert de Srarfi et les recettes de plusieurs matches de l’équipe senior. Des virements auraient été faits du compte du Club Africain et les personnes impliquées seront trainées en justice dans les jours qui viennent. Hammoudia n’a pas voulu en citer, mais il a précisé qu’elles seront connues dans un délai très court et c’est la justice qui le fera.

Grosse colère !

Inutile de rappeler qu’on a crié lors de cette assemblée. Les adhérents et tous les présents n’en croyaient pas leurs oreilles. Il faudrait rappeler que les sommes avancées pourraient augmenter et que rien n’est définitif. Le comité provisoire et son président ont insisté pour dire qu’ils n’assument aucune responsabilité dans ce rapport présenté aux adhérents. 

Nous ne le savons que trop, mais qu’est-ce qu’on attend pour agir, pour recourir à la justice pour que tout soit de notoriété publique et pour que les coupables payent. 

Certains présents ont accusé l’actuelle commission provisoire  de vouloir protéger Slim Riahi, chose que Hammoudia a  niée catégoriquement en leur montrant le dossier qui sera présenté prochainement à la justice…

Mourad AYARI

 

Plainte contre Slim Riahi

Les adhérents du CA ont voté hier en faveur de la décision de porter plainte contre l’ancien président clubiste Slim Riahi.

Les adhérents ont estimé qu’il y avait de grosses irrégularités dans les finances du club de Bab Jedid durant ses cinq années de présidence notamment sur le dossier CA Mobile.

Il est à rappeler également que Slim Riahi réclame au CA une dette de 63 millions de dinars.

Mots-clés: