Complémentarité économique arabe: Tout est tributaire de la décision politique - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
19
2018

La décision politique

Complémentarité économique arabe: Tout est tributaire de la décision politique

Dimanche 4 Mars 2018
نسخة للطباعة

"Le monde arabe est dans une situation douloureuse et a besoin d'une complémentarité économique pour garantir le financement de son développement et attirer l’investissement, sauf que cette complémentarité demeure tributaire de la décision politique", a indiqué Moez Labidi, professeur universitaire d’économie. "Aujourd’hui, de grands groupements économiques ont été créés dans le monde, en dépit des différences des orientations économiques, alors que le monde arabe ne reflète que la précarité économique, l’éparpillement et le non-respect des règles de la gouvernance et de la transparence", a précisé l’universitaire dans son intervention prononcée à la clôture du Congrès de la complémentarité économique arabe. Et de poursuivre : "Les pays arabes ont besoin d’une complémentarité économique pour tracer des politiques de financement communes, car l’opération de développement est coûteuse et requiert des investissements et des financements lourds". 

"Certes la langue arabe constitue un facteur commun qui unit les pays arabes, toutefois, les différences au niveau économique sont énormes, ce qui rend difficile la réalisation de la complémentarité économique. Ces écarts apparaissent aux niveaux des taux d'inflation et soldes budgétaires et commerciaux enregistrés dans ces pays, dans la mesure où il y a des pays qui souffrent d’un déficit, alors que d’autres bénéficient d’un excédent. Certains enregistrent une inflation qui dépasse les 10%, alors que d’autres ont un taux de moins de 5%...", a-t-il ajouté.