Avant-première du film «La Rumeur de l’eau», de feu Taieb Louhichi: Un vibrant hommage à un réalisateur amoureux du cinéma... - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 20 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
21
2018

La Rumeur de l’eau

Avant-première du film «La Rumeur de l’eau», de feu Taieb Louhichi: Un vibrant hommage à un réalisateur amoureux du cinéma...

Dimanche 4 Mars 2018
نسخة للطباعة
Avant-première du film «La Rumeur de l’eau», de feu Taieb Louhichi: Un vibrant hommage à un réalisateur amoureux du cinéma...

Une atmosphère empreinte de douleur et d’émotions a marqué la projection en avant-première, du dernier film de feu Taieb Louhichi «La Rumeur de l’eau», en présence des membres de sa famille, ses amis et de l’équipe du film. A cette occasion, un vibrant hommage a été rendu au réalisateur tunisien chevronné Taieb Louhichi décédé le 21 février 2018, et ce, à travers la projection d’extraits de sa filmographie mettant l’accent sur son amour pour la musique, les grands espaces, son humanisme, sa créativité, son originalité ainsi que son indépendance. Sa famille, ses amis et l’équipe de film ont tenu à rendre à ce réalisateur «humaniste» et «généreux» un hommage retraçant son courage, sa détermination, son amour pour la vie et le cinéma. Emue, l’actrice et soprano Ombretta Macchi a rappelé la joie de vivre du cinéaste en affirmant que par sa participation dans le film, le réalisateur tunisien lui a permis de renouer avec les souvenirs de ses origines tunisiennes qu’elle tenaient de sa grand-mère française née en Tunisie en 1915 puis partie à la veille de l’indépendance.

De son côté, Hichem Rostom, l’un des acteurs fétiches du réalisateur a évoqué la détermination et la volonté de Taieb Louhichi à réaliser ses films en dépit du manque de moyens et tout en gardant son indépendance et sa liberté, mentionnant par ailleurs, la nature multiculturelle qui accompagne le tournage de ses films. «Taieb Louhichi est un réalisateur qui rêve ses films» c’est ainsi que le producteur du film et ami du réalisateur Lotfi Layouni a tenu à parler de Taieb Louhichi en ajoutant que le tournage du film «la Rumeur de l’eau» a épuisé le défunt qui était impliqué à raison de 11 à 12 heures par jour afin de mener à bien ce dernier rêve.