Transparence, neutralité et équité : des règles à respecter - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 18 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
18
2018

Médias et municipales

Transparence, neutralité et équité : des règles à respecter

Vendredi 2 Mars 2018
نسخة للطباعة

Les règles à respecter dans la couverture médiatique de la campagne électorale pour les élections municipales du 6 mai 2018 ont été au centre d’un point de presse tenu par la Haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle (HAICA) et l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), mercredi à Tunis.

La HAICA et l’ISIE avaient adopté, le 14 février 2018, une décision conjointe fixant ces règles auxquelles doivent s’astreindre tous les organes d’information et les moyens audiovisuelles dans la couverture des élections municipales et plus particulièrement de la campagne électorale pour ces élections municipales qui démarrera le 14 avril 2018, soit notamment la presse écrite et électronique, les stations radiophoniques, les chaînes de télévision et les institutions de sondage d’opinion. Ces règles s’appliquent à la période électorale qui comprend l’étape précédant la campagne électorale et s’étale sur deux mois, cette même campagne électorale et la période dite du silence, soit les 24 heures avant le vote.

Le président de la HAICA, Nouri Lajmi, et le président de l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri, ont  indiqué que ces règles à respecter sont notamment la transparence, la neutralité, l’équité à travers le traitement des candidats sur un pied d’égalité, et le professionnalisme, se disant persuadé que les mass médiats nationaux, organes d’information et moyens audiovisuels, ne ménageront aucun effort pour faire en sorte que la couverture médiatique des prochaines élections municipales et plus spécialement la campagne électorale relative à ce scrutin, soit au niveau des standards internationaux et consacre la démarche  démocratique pour laquelle notre pays a résolument opté, après la révolution.

Le président de l’ISIE a souligné que le but recherché est de servir l’intérêt des électeurs avant celui des candidats, en sensibilisant les citoyens à participer activement à ces élections et en leur permettant de faire le bon choix parmi les candidats.

Le président de la HAICA a mis l’accent sur les spécificités des élections municipales par rapport aux élections présidentielles et législatives, compte tenu du grand nombre des circonscriptions électorales ou municipalités qui atteint 350 ,  et de celui des candidats aux élections municipales qui dépasse 50 mille candidats répartis entre plus de 2000 listes. Par contre, le nombre des circonscriptions électorales aux élections législatives de 2014 étaient 33 circonscriptions. Aussi, la couverture médiatique des élections municipales constitue un véritable défi que nos organes d’information et moyens audiovisuels sauront relever avec succès, a-t-il dit.

Cependant, les présidents de la HAICA et de l’ISIE ont tenu à rappeler que les infractions à ces règles seront sanctionnées, qu’elles émanent des organes d’information ou des candidats. La HAICA a la charge de sanctionner les infractions commises par les organes d’information par des amendes allant de 3 mille à 50 mille dinars, tandis que l’ISIE a la charge de sanctionner les listes des candidats par la radiation partielle ou totale.

S’agissant de la répartition des temps d’antenne et de la couverture médiatique en général entre les candidats des listes présentées à ces élections municipales, le président de la HAICA a indiqué que les listes ont été réparties entre cinq types. Les listes du premier type, celles couvrant entre 75% et 100% du nombre total des municipalités et présentées par quelques partis politiques, auront droit entre 25 et 30% du temps d’antenne et de la couverture médiatique. Le deuxième type, soit les listes couvrant entre 50% et 75% du nombre total des municipalités, auront droit entre 20 et 25% de la couverture médiatique, suivies par les listes du troisième type, celles couvrant entre 30% et 50% du nombre total des municipalités qui auront droit entre 15 et 20% de la couverture médiatique, puis le quatrième type qui comprend les listes couvrant entre 15 et 30% du nombre des municipalités aura droit entre 10 et 15%, tandis que le cinquième type, soit les listes couvrant entre 3 et 15% municipalités, aura droit entre 5 et 10% de la couverture médiatique.

Salah BEN HAMADI