Qualification à point nommé dans la perspective du «clasico» contre l’ESS - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
23
2018

CSS

Qualification à point nommé dans la perspective du «clasico» contre l’ESS

Mardi 27 Février 2018
نسخة للطباعة
• L’USMo, mise sur une participation africaine, la saison prochaine

Ghazi Ghraïri aura subi avec succès son premier et sérieux examen à la tête de la direction technique du Club Sfaxien en parvenant à mener ses nouveaux protégés en quart de finale de la Coupe. Une qualification amplement méritée, car obtenue en déplacement devant un adversaire monastirien coriace, réputé pour être très difficile à manier sur son terrain. Une performance qui a procuré joie et bonheur aux supporters « Noir et Blanc », surtout qu’elle fut obtenue alors que les camarades  de l’excellent Rami Jridi traversaient une période de doute, consécutive à une série de faux-pas essuyés depuis l’entame de la phase retour du championnat.

Le gardien sfaxien, égal à lui-même, a permis, grâce à trois décisifs sauvetages, à son équipe de demeurer  dans le match avant qu’elle n’arrache la qualification sur un but éclair réussi par Alaeddine Marzouki, dans le temps additionnel, à un moment où les deux protagonistes s’apprêtaient à recourir aux prolongations pour se départager.

Le CSS, mal servi par le tirage au sort

Le mérite  du CSS est aussi à mettre en exergue, parce que parmi tous les engagés dans cette épreuve, c’est l’équipe  qui a été la plus desservie par le tirage au sort qui lui a proposé de croiser le fer,  de surcroît, en déplacement, avec deux sérieux clients, l’USBG et l’USM.

Si le CSS s’est qualifié à la loyale,  l’USM n’a pas non plus, démérité. Elle aurait pu même aspirer à la qualification mais elle a eu la malchance de butter contre un vaillant gardien adverse qui n’a rien laissé passer. Le plus important, au-delà du verdict final est l’esprit sportif qui a caractérisé ce duel, lequel et en dépit de l’importance des enjeux fut imprégné, de bout en bout, par la correction de toutes ses parties prenantes. 

En premier lieu, celle de l’arbitre Walid Jridi qui a donné à chaque camp son dû. Ce dernier a été aidé dans sa tâche par  la conduite exemplaire des joueurs aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires, à l’issue de la rencontre. De son côté, le bon comportement des deux publics dans les gradins a beaucoup contribué à la réussite du choc de ce tour de l’épreuve.

L’USM : Concentration totale sur le championnat

En somme, la qualification est venue redonner une plus grande confiance aux clubistes sfaxiens, en leurs moyens et leur procurer un précieux réconfort moral dont ils ont grandement besoin dans la perspective du « clasico » qui les opposera, dimanche prochain, sur la pelouse du M’hiri, à l’Etoile du Sahel. 

Côté monastirien, l’élimination de la Coupe ne devrait pas, pour autant, entraver leur probante  marche en championnat et faire perdurer l’espoir de terminer parmi le trio de tête afin de pouvoir, ainsi, participer, la saison prochain à l’une des deux coupes continentales.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: