USMo -CSS (0-1): Un match plein et correct - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

CSS

USMo -CSS (0-1): Un match plein et correct

Dimanche 25 Février 2018
نسخة للطباعة
USMo -CSS (0-1): Un match plein et correct

Synopsis

Stade Mustapha Ben Jannet de Monastir. Temps ensoleillé. Pelouse dans un assez mauvais état. Assistance estimée à 1500 spectateurs environ. Arbitrage de Walid Jridi

Joueurs avertis :

Hedhli, Marzouki (CSS)

But de Marzouki (90+1) pour le CSS

Formation des équipes

USM : Bdiri, Mechmoum, Timoumi, Hichri, Ben Hassine, Menaï, M. Zdiri, Ben Belgacem, H. Zdiri (Ben Romdhane),Messâdi, Kabou,

CSS : Jridi, Methlouthi, Zouaghi, Hnid, Meriah, Aouadhi, Hedhli, Louati (Hamdouni), Hanachi (Amdouni), Eduwo (Ben Ali), Marzouki

Empressons- nous de souligner que le choc de ces 8ème de finale de la coupe a tenu toutes ses promesses. En effet les deux équipes nous ont gratifiés d'un match de bonne facture technique et où l'engagement physique fut total de part et d'autre mais sans aucune entrave à l'éthique sportive. L’USM auteur d'un bon parcours en championnat entend faire aussi mieux et davantage en coupe  en y allant le plus loin possible. De son côté le CSS qui restait sur une série de contre performances  qui ont abouti au départ de Lassâd Dridi, suppléé par le revenant Ghazi Ghraïri n'avait nullement le droit à l'erreur et était par conséquent tenu impérativement au rachat en arrachant sa qualification au prochain tour de l'épreuve. Un match qui a tenu en haleine jusqu'au bout les deux publics se termina sur un coup de théâtre puisqu'au moment où le rencontre s'acheminait vers les prolongations le CSS, dans un dernier sursaut réussit à marquer le but de la qualification. Une qualification somme toute méritée et qui devrait permettre aux camarades de Jridi de retrouver de nouvelles sensations après une période de doute qui n'a que trop duré.

Sans passer par le traditionnel round d’observation

Pour revenir au match,  notons que, animées d'une forte détermination, les deux équipes entrèrent directement dans le vif du sujet sans passer par le round d'observation. Et, ce sont les Monastiriens qui allaient annoncer les premiers les couleurs en exerçant d'emblée une forte pression sur la défense sfaxienne, laquelle bousculée en ce début de match, concéda trois corners lors des cinq premières minutes. Le CSS parvient cependant à se soustraire peu à peu de la pression de son adversaire pour menacer à son tour le gardien Bdiri qui a dû intervenir à fond pour couper le danger devant Marzouki (8'). Mieux encore, les Sfaxiens volontaires et bien appliqués allaient prendre même le contrôle du match et furent très près d'ouvrir la marque n'eut été un nouveau sauvetage du gardien de Bdiri face à Kingsley Eduwo (21'). Dominé par son vis-à-vis sfaxien, l'ensemble monastirien s'est vu offrir, sur une mauvaise remise en jeu de Jridi, une précieuse opportunité de but que gaspilla Messadi en reprenant au dessus (26’).

Un jeu plus prudent  en seconde mi-temps

Tout en restant assez plaisant, le match allait connaître une légère baisse de rythme du fait de la prudence adoptée par les deux équipes. Mais c'est l'USM qui allait s'avérer la plus entreprenante, parvenant à se créer de bonnes occasions de but. La première se dessina à la 65' qui vit Walid Hichri reprendre légèrement au dessus une balle tirée sur coup franc par Maher Zdiri et la deuxième plus nette encore fut elle aussi  consécutive à coup franc lequel botté par le même Zdiri fut repris de la tête par Héchri mais Jridi parvint à repousser le ballon qui rebondit devant Ben Hassine qui reprit à côté ratant ainsi un but tout fait. Le CSS sentant le danger parvint à se reprendre surtout après l'entrée de Ben Ali et de Amdouni qui ont remplacé respectivement Eduwo et Louati. 

Les essais sfaxiens quoique sporadiques étaient très dangereuses pour l'arrière garde monastirienne qui a failli encaisser le but à la 86' n'eut été la parade de Bdiri qui sauva un but tout fait en repoussant une balle tirée dans l'angle sur coup franc par Zouaghi. Mais ce n'était que partie remise puisque dans le temps additionnel le CSS allait reussir le but de la qualification. Un coup franc obtenu par Ben Ali fut bien botté par ce dernier et Aouadhi manta plus haut pour piquer de la tête le cuir. Bdiri parvint à repousse sur la ligne devant Marzouki qui ne se fit pas prier pour loger la balle dans les filets monastiriens. Notons pour terminer que le match se déroula aussi bien sur le terrain que dans les gradins dans le respect total de l'esprit sportif. Un point tout à l'honneur des deux équipes.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: