Bruits et chuchotements - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 12 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
13
2018

Bruits

Bruits et chuchotements

Dimanche 25 Février 2018
نسخة للطباعة
Bruits et chuchotements

19ème édition du festival de l'Asbu à la cité de la culture

Une convention de coopération entre le ministère des affaires culturelles et l'Union de Radiodiffusion des Etats Arabes (Asbu) a été signée jeudi. Cette convention porte sur les modalités d'organisation des assises de la 19ème édition du festival arabe de la radio et de la télévision au sein de la Cité de la Culture à Tunis, et ce, du 26 au 29 avril 2018.

Signée par le ministre des affaires culturelles Mohamed Zine el Abidine et le directeur général de l'Asbu Abderrahim Souleymane, cette convention porte sur les engagements des deux parties signataires en ce qui concerne les conditions d'organisations et les dispositifs logistiques durant la période du festival.

En vertu de cette convention, le ministère mettra à la disposition du festival des salles et des espaces pour les réunions, les conférences, les séminaires et les workshops et une salle réservée à l'ouverture et à la clôture du festival ainsi qu'une salle pour le bureau de presse dotée de toutes les commodités nécessaires et une salle pour un studio radio bien équipé.

Le ministère des affaires culturelles fournira à l'Asbu également un espace de la Cité de la culture qui sera réservé à l'exposition annuelle du festival ainsi que des studios radio pour assurer la couverture en direct et les plateaux avec les invités et les participants.

Le festival comporte plusieurs concours radiophoniques et télévisuels consacrés aux programmes et émissions d’information produits par les établissements membres de l’ASBU, en plus des concours parallèles destinés aux établissements privés de télévision et de radio non membres de l’Arab States Brodcasting Union (ASBU), aux sociétés de production arabophones étrangères, aux agences de presse étrangères et aux chaînes par satellite.

La cité de la culture qui accueillera ainsi la 19ème édition du festival de l'Asbu placée sous le signe "Soutien à el Qods arabe", sera la destination d'un grand nombre de journalistes, communicateurs et hommes de culture arabes sachant que son ouverture officielle est prévue pour le 21 mars avait annoncé le ministre des affaires culturelles devant les députés le 14 février dernier.

 

"Découvrons la Tunisie avec Safir’’

"Découvrons la Tunisie avec Safir", le programme culturel et éducatif initié par Kamel Lazaar Foundation (KLF) a été lancé officiellement, jeudi, au musée national du Bardo. Cofinancé par l'Union Européenne et KLF en collaboration avec le ministère de l'éducation, l'agence de mise en valeur du Patrimoine et de la Promotion Culturelle (AMVPPC) et de l'Institut National du Patrimoine (INP), l'action "Découvrons la Tunisie avec Safir" se compose d'un programme pédagogique organisé au sein des écoles partenaires et d'une collection de livres pour enfants ayant pour objectif de faire connaitre d'une manière ludique l'histoire de la Tunisie.

Paru en décembre 2017, le premier livre de la collection intitulé "Le mystère des mosaïques du Bardo" publié en trois langues (arabe, français et anglais) a été ainsi suivi par des activités pédagogiques et artistiques organisées dans les écoles partenaires et les sites historiques en relation avec le contenu du livre.

S'appuyant sur le programme officiel de la 5ème année primaire de l'enseignement de base, la collection "Découvrons la Tunisie avec Safir" fait découvrir aux enfants l'histoire de la Tunisie à travers le personnage de Safir, un pigeon voyageur curieux et intrépide. 

Dans son allocution, le ministre de l'éducation, Hatem Ben Salem a mis l'accent sur l'appui du ministère de l'éducation à ce programme culturel et pédagogique, et ce, dans le cadre d'une politique de modernisation du contenu des programmes éducatifs ajoutant que la réforme éducative sera axée sur la valorisation de la culture et l'ouverture sur le monde extérieur en affirmant "l'école doit donner la chance aux élèves de se cultiver, et cette culture commence d'abord par l'histoire".

Ben Salem a affirmé, dans ce sens, que le ministère de l'éducation œuvre pour la mise en place dès l'année scolaire prochaine du système de la séance unique dans les écoles afin de permettre aux élèves tunisiens, à partir de l'après-midi, de se détendre, de s'initier à la musique et aux arts, faire du sport et se cultiver.

De son côté, le fondateur de KLF, Kamel Lazaar a souligné à cette occasion, que le programme "Découvrons la Tunisie avec Safir" part du constat que les enfants d'aujourd'hui connaissent mal leur histoire, mentionnant, à ce propos, que cette collection de livres est un moyen de tester de nouvelles méthodes d'apprentissage permettant aux jeunes de s'approprier leur histoire et de développer ainsi leur conscience patriotique. 

De son côté, l'ambassadeur de l'Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini a souligné l'importance de ce projet qui vise à valoriser la richesse de l'histoire de la Tunisie auprès des enfants à travers la lecture et la découverte de leur patrimoine, ce qui incitera les jeunes à s'ouvrir à la culture des autres et à rêver d'un avenir meilleur pour leurs pays.

Dans une déclaration à l'agence TAP, Soumaya Gharsallah-Hizem, directrice du projet de la fondation KLF et chercheuse à l'Institut National du Patrimoine (INP), a fait savoir que la parution du premier livre "Le mystère des mosaïques du Bardo" en décembre 2017 a été accompagnée d'un programme pédagogique qui s'est déroulé dans les écoles primaires et dans les trois sites archéologiques en relation avec le contenu du livre.

"Plus de 600 élèves répartis sur 15 écoles situées en zones sensibles dans les gouvernorats de Tunis, Ben Arous, Siliana, Béjà, Sidi Bouzid et Kasserine ont participé à ce programme" a-t-elle ajouté.

Suite au premier épisode "Le mystère des mosaïques du Bardo", la fondation Kamel Lazaar travaille déjà sur le prochain titre de la collection et qui couvrira la période islamique de la Tunisie, un autre chapitre du programme de l'histoire de la 5ème année primaire de l'école de base. Le pigeon Safir va , ainsi, voyager dans le temps pour découvrir les moments les plus remarquables de la civilisation islamique du moyen âge. La fondation ambitionne sur le long terme de fournir des supports pédagogiques adaptés à chaque niveau et à chaque chapitre du programme d'histoire de l'éducation nationale, de l'école primaire et du collège.