Un coude-à coude indépendants/partis et des surprises en vue - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 19 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
20
2018

Elections municipales

Un coude-à coude indépendants/partis et des surprises en vue

Samedi 24 Février 2018
نسخة للطباعة

• 177 listes présentées par des coalitions, 1099 listes par des partis politiques et 897 listes d’indépendants, avec un total de 57 020 candidatures

• Nidâa Tounès et Ennahdha ont présenté des listes dans toutes les municipalités, soit 350 listes chacune, le Front populaire 132 listes, Machrou3 Tounès 84, le courant démocratique 72, Tounès al Irada 47, Afek Tounès 46, l’Union civile 43  et le Parti libre destourien 32

 

Au terme de la clôture des délais légaux de candidature aux prochaines élections municipales du 6 mai 2018, jeudi 22 février 2018 à 18 heures, le nombre des listes qui se sont présentées à cette échéance électorale a atteint 2173 listes, a indiqué l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE),lors d’un point de presse tenu, hier, à Tunis, par le Conseil de l’ISIE présidé par Mohamed Tlili Mnasseri et consacré à l’exposition des statistiques relatives au nombre des candidatures et des candidats ainsi qu’à  la répartition des listes en fonction des circonscriptions électorales municipales, et des parties qui les ont présentées. 

Il s’agit des candidatures réceptionnées par l’ISIE à travers ses différentes sections régionales, en attendant de statuer sur leur acceptation ou non à la lumière  de l’examen des dossiers et le respect des nombreuses conditions légales à remplir à cet effet. Le nombre des candidats a atteint, au total, 57020 candidats.

Le président de l’ISIE a indiqué que toutes les municipalités du pays, au nombre de 350, ont été couvertes, se félicitant du bon déroulement de l’étape de présentation des candidatures qui s’est étalée sur deux périodes, depuis 15 janvier et jusqu’au 22 février. L’examen des dossiers par les sections régionales de l’ISIE pour l’acceptation ou le refus des listes présentées se déroulera du 23 février au 4 mars, date de l’affichage des listes acceptées et des listes refusées, et l’ouverture  de la présentation et de la réception des éventuelles contestations à ce sujet. M.Mnasseri a émis l’espoir que les différentes listes seront acceptées, mais, a-t-il dit,  il peut y avoir aussi des listes refusées, pour différentes raisons légales. Il a été d’avis que le nombre des listes présentées qui a dépassé 2 000 est un nombre respectable notant qu’il y a près de 900 listes indépendantes reflétant le souci de proximité animant les candidats à ce scrutin, le premier du genre, en Tunisie, après la révolution, et qui doit consacrer la mise en œuvre de la décentralisation stipulée par la nouvelle constitution tunisienne de 2014.

Exposant en détails les statistiques relatives aux candidatures, le membre du Conseil de l’ISIE, Riadh Bouhouche,  a indiqué que les 2 173 listes qui se sont présentées comportent 177 listes présentées par des coalitions, 1099 listes présentées par des partis politiques et 897 listes présentées par des indépendants. Le parti de Nidâa Tounès et le mouvement Ennahdha ont présenté des listes dans toutes les municipalités, soit 350 listes chacune, suivis par le Front populaire qui a présenté 132 listes, Machrou3 Tounès 84 listes, le courant démocratique 72, Tounès al Irada 47, Afak Tounès 46, l’Union civile 43, le parti libre destourien 32, outre d’autres partis avec des nombres variés de listes. Cependant, il a été remarqué que plusieurs partis politiques n’ont pas respecté le principe de la parité horizontale dans la composition des listes, c'est-à-dire la parité entre les hommes et les femmes, en ce qui concerne l’inscription en tête de liste ou la présidence de la liste. 20 listes du front populaire sont dans ce cas, tandis que les listes présidées par des hommes de Nidâa Tounès sont au nombre de 189, contre 161 présidées par des femmes. Les listes présidées par des hommes présentées par Ennahdha sont au nombre de 176, contre 174 présidées par des femmes.S’agissant de la tranche d’âge des candidats, les jeunes représentent plus de 48%. Le nombre des candidats de la tranche d’âge de moins de 23 ans atteint 4866, soit 8,5%, tandis que le nombre des candidats de la tranche d’âge entre 23 ans et 35 ans atteint 24774, soit 40%. Parmi les candidats, il existe également 1812 handicapés.

En ce qui concerne la répartition géographique des listes, la municipalité de Monastir vient en tête avec 190 listes, suivie par celle de Sidi Bou Zid avec 130 listes, Kasserine 128 , Sousse 115, Kairouan 106, Gafsa et Mahdia 105, Nabeul un 99 listes, Bizerte 96, Ben Arous  93, puis d’autres municipalités et enfin Tunis un avec 20 listes.

Salah BEN HAMADI