Une Espérance tout feu tout flamme - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 22 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
25
2018

CAF.. EST – ASAC Concorde (5 -0)

Une Espérance tout feu tout flamme

Jeudi 22 Février 2018
نسخة للطباعة

*Stade olympique de Radès

*Temps très froid

*Pelouse en  bon état

*Public peu nombreux

*Arbitrage de M. Nabil Khalfa (Algérie)

*Espérance ST  -  Asac Concorde  (5-0) (mi-temps 1 à 0)

*Buts de Badri (6’ et 53’ sur pen.) Besseghaïer (70’ sur pen.), Rabbi (82’), Coulibaly (85’)

*Avertissements : Rabii

  Diop (Asac Concorde)

*Espérance ST

Ben Chérifia (Jmel 20’) – S. Derbal – Rabii – Chemmam - Dhaouadi – Franck Kom -  Ben Htira (Coulibaly 62’) – Bguir - Badri  – Besseghaïer (Khénissi 82’) - Jouini

*Asac Concorde

Touré – Zidane – Diop – Mbarkia – Niang – Abdou – Sidi Ahmed – Moussa – Brahima – Zimba Traoré – Amadou Saney

Des changements devenus contraignants à l’Espérance ST suite aux absences dans ses rangs pour différentes raisons. C’est ainsi que Rabii a été titularisé sur le flanc gauche de la défense permettant à Chemmam de glisser dans l’axe aux côtés de Dhaouadi. Reconduction de Bguir et de Ben Htira dans l’entrejeu et Jouini de nouveau à la pointe de l’attaque.

Pas de round d’observation pour les « Sang et Or » qui, d’entrée en jeu, mettent la pression sur les défenseurs mauritaniens. Le premier corner de la rencontre ne donne rien, un ballon de Besseghaïer finit sa course sur le petit filet des buts de Touré avant que Badri n’aille battre du gauche le gardien Touré. On jouait depuis à peine six minutes et l’Espérance ne pouvait espérer semblable entame de match.  Jouini se voit priver d’un penalty plus qu’évident, l’arbitre Khalfa ne voit curieusement rien venir. Lequel Jouini laissera passer une occasion en or pout tuer le match.

La seule et unique action de l’Asac Concorde bute sur Ben Chérifia qui semble touché, il cèdera, d’ailleurs, sa place à Ali  Jmel à la 20ème minute. Les visiteurs entrent progressivement dans le match pour aller se créer deux occasions , le ballon finissant à chaque fois au dessus des bois « sang et or ». Il est vrai que les joueurs de l’Espérance sont curieusement tombés dans la facilité voir dans la suffisance laissant libre cours à un adversaire devenu menaçant au fil des minutes. A l’instar de ce coup franc concédé par Chemmam et exécuté par Mbarkia au-dessus des buts de Jmel (35ème minute). Vivement la pause pour permettre à Khaled Ben Yahia d’apporter les correctifs appropriés.  

   Un début de seconde mi-temps plus rassurant des « Sang et Or » qui retrouvent une bonne partie de leurs moyens. Une bonne circulation du ballon, un jeu plus posé fait de passes cortes et de triangulations. Pas moins de trois opportunités de doubler la marque dont une très sérieuse de Besseghaïer avant que l’arbitre Khalfa ne soit cette fois-ci plus cohérent dans ses décisions en accordant un penalty à l’Espérance à la suite d’une charge sur Ben Htira dans la surface de réparation. Badri exécute et marque (53ème  minute).

Il n’y aura pratiquement plus de match quand Besseghaïer va bénéficier, à son tour, d’un penalty, il se fera justice en l’exécutant à la perfection (70ème mlinute). Saad Bguir va voir son tir passer de peu au dessus des buts de Touré avant que l’Espérance ne totalise dans les dernières minutes de la rencontre  par le biais de Rabii et Coulibaly qui a remplacé Ben Htira à la 62ème minute.

Rafik BEN ARFA