Méfiance et prudence - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

CAF..A Radès (17H).. EST – ASAC Concorde.. Match au lendemain d’un classique et d’un derby

Méfiance et prudence

Mercredi 21 Février 2018
نسخة للطباعة

Pas de répit pour les joueurs de l’Espérance ST qui enchaînent cet après-midi avec, cette fois-ci, la ligue africaine des clubs champions. Les « Sang et Or » accueillent en match retour, au stade de Radès,  l’ASAC Concorde. 

Deux séances d’entraînement pour l’ASAC

Les Mauritaniens ont débarqué lundi matin à l’aéroport de Tunis Carthage où ils ont été accueillis par Khémaïes Dridi le responsable  de la cellule Logistique de l’Espérance ST. La délégation hôte composée de 28 personnes dont 18 joueurs a élu domicile dans un hôtel de la banlieue sud de la capitale à ses propres frais conformément aux règlements de la CAF.

Une première séance d’entrainement en ce même après-midi du lundi sur un terrain annexe de la cité olympique de Radès. Séance suivie d’une seconde, hier, sur la pelouse du Central à l’heure du coup d’envoi de la rencontre : 17h00.

L’Asac Concorde n’a disputé qu’un seul match depuis celui du 10 février contre l’Espérance ST. Match en déplacement remporté sur le score de 3 à 2 qui lui permet de rester à un point du FC. Nouadhibou leader du championnat mauritanien.

Quand on fait fi  à l’intérêt de nos clubs     

Les « Sang et Or » ont, quant à eux, effectué une séance de décrassage au lendemain du derby avec deux groupes de joueurs : ceux qui ont pris part à toute la durée du match de la veille, le reste de l’effectif a été beaucoup plus sollicité. Et séance d’application le mardi impliquant la totalité des joueurs ou presque dans la mesure où Moncer et Blaïli, non qualifiés pour ce match, se sont entraînés à part.

Reste à dire que la préparation d’un match à l’échelle africaine ne se prépare pas en deux séances d’entraînement  au lendemain d’un classique et d’un derby. C’est que les équipes tunisiennes dont l’Espérance ST continuent à être victimes d’un calendrier qui ne tient pas compte de leur intérêt et encore moins du football national.

Une ultime séance qui a tenu compte des enseignements tirés par le staff technique après le match aller, match visionné par l’ensemble de l’effectif et du staff technique. Un match qualificatif pour la suite de la compétition africaine ne se prépare pas en deux jours A titre de rappel, lors de la rencontre aller le 10 courant à Nouakchott, les Mauritaniens ont ouvert le score contre le cours du jeu par Mebarkia, un joueur à surveiller de très près (24ème minute), Jouini s’étant chargé d’égaliser en seconde période de jeu (67ème minute).

Coulibaly dans l’axe de la défense ? Possible

Un match retour à négocier avec  prudence face à un adversaire dont les joueurs optent à recourir au jeu agressif, Ali Machani ayant été la principale victime de ce comportement (trois mois d’inactivité) à peine dix minutes après le coup d’envoi. Match à négocier avec prudence dans la mesure à cette équipe de l’Asac Concorde n’est pas aussi mauvaise qu’on le pense à l’image du football mauritanien qui a beaucoup progressé : un très bon gardien Touré, un bon organisateur dans l’entre jeu Barry outre Mbarkia en attaque. Ce ne sera, certes, pas un saut dans l’inconnu pour les « Sang et Or » mais mieux vaut la prudence tout en commençant par ouvrir dans le premier quart d’heure du match.       

Doit-on s’attendre à des changements par rapport à la formation alignée au match aller ? Fort possible. Le recours à Coulibaly dans l’axe de la défense est une éventualité à retenir mais aux côtés de qui ? Sachant que Khaled Ben Yahia pense à l’absence de Dhaouadi au prochain match contre l’US. Monastir. Ben Htira sera titularisé d’entrée en jeu au même titre que Jouini, un joueur en forme et qui a beaucoup manqué à l’équipe dimanche dernier.

Formation probable

Ben Chérifia (Jmel) – S. Derbali – Chemmam – Coulibaly – Talbi – Franck Kom – Chaalali - Ben Htira – Besseghaïer – Badri - Jouini

Rafik BEN ARFA