Le marché chinois sous les feux de la rampe - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

.

Le marché chinois sous les feux de la rampe

Mercredi 21 Février 2018
نسخة للطباعة
• Des banques tunisiennes seront initiées à la finance chinoise • Un projet touristique mixte en vue

Désormais la gageure à relever est de consolider les partenariats, promouvoir la position de notre pays à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur. Dans ce cadre, la roue de l’investissement, un élément clé indispensable pour booster l’économie nationale de sorte à créer une dynamique propre à faire tourner à plein régime. La visite d'une délégation d'hommes d'affaires chinoise en Tunisie le 2 février 2018 a été une opportunité pour échanger les points de vue concernant les potentiels de développement et d'investissement chinois sur le territoire tunisien. Vu l’importance du marché chinois, le ministre des domaines de l’Etat et des affaires Foncières, Mabrouk Korchid  a déclaré que la Tunisie se veut fortement ouverte aux investissements chinois d'autant plus que la Chine nous représente un sérieux partenaire.

Dans  le même contexte, lors d’une session de Formation,  un expert de la BCT nous a affirmé l’importance du marché chinois pour la Tunisie. Et d’ajouter : «  Le FMI vient de faire le pas nécessaire, il y a  déjà un an avec l'intégration du Yuan Chinois dans le panier financier au même titre que le dollar américain ou l'euro. La Chine  est en train de s’ouvrir au monde et d’internationaliser ses marchés financiers ». 

« Lorsqu’on dit marché chinois, c’est  presque 200 millions de touristes. Il faut dire aussi que  la Tunisie, pour eux, est une bonne destination. Notre pays pourrait être une passerelle pour les investisseurs Chinois vers l’Europe ou l’Afrique. Nous travaillons actuellement sur un Fonds pour essayer de promouvoir des partenariats tuniso-chinois  pour concevoir un projet en forme d’hôtels en commun. Le marché asiatique est un marché à capital très important. Nous comptons émettre  des émissions obligataires  chinoises et ça nous permet d’avoir un autre  relais pour financer le développement économique  de notre pays. La Chine s’intéresse à la Tunisie. 

Des lignes de crédit de la China Development Bank en vue

Actuellement, il y a des discussions avec la « China Development Bank », qui insiste à mettre des lignes des crédits pour le  financement des projets. Il ya une directive politique de plus  haut niveau en Chine pour soutenir le développement en Tunisie.  Notre déficit commercial  avec la Chine est très mal équilibré. Pratiquement, nous importons de la Chine  pour une valeur de 1,5 milliard de dollars alors que nos exportations ne dépassant pas les 100 millions de dollars. Les Chinois  nous ont proposé des mesures  et des solutions pour équilibrer le déficit. Entre autres, nous sommes en lice pour former un corps banquier tunisien initié à la finance chinoise. Et on  va envoyer des groupes des banques tunisiennes pour se familiariser avec la finance chinoise.   On essaie  également de pousser et de positionner la Tunisie  dans  cette partie de la planète », a-t-il souligné.  

Autre volet,  l’expert a  insisté  sur la nécessité urgente de mettre en place un Business Model pour restructurer  les ports Tunisiens.  Il a indiqué  aussi : « qu’il faut les mettre dans une chaîne de valeur.  Et là les Chinois sont vraiment  intéressés. On devra  prouver que le port Enfidha pourra servir comme plateforme pour s’attaquer  à la fois à l’Europe et à l’Afrique ». 

Khouloud AMRAOUI