Premier faux-pas du leader - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 25 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
26
2018

Ligue 1 (19ème J)

Premier faux-pas du leader

Mardi 20 Février 2018
نسخة للطباعة
• CA et ESS : La Ligue africaine, à portée de main

Dix buts marqués, six victoires toutes à domicile et un nul blanc à Zarzis. Une 19ème journée avec deux derbies : ceux de Tunis et de Gabès et marquée par quatre expulsions : deux à Radès (Ch. Dhaouadi et Saber Khalifa), le Zarzissien Touati et l’entraîneur de l’AS. Gabès Mahmoud Morsi.

    Journée marquée par la première défaite de l’Espérance ST en championnat, la première après une série de 29 victoires réalisées depuis la phase retour de la précédente édition. Défaite concédée   devant le Club Africain qui n’a plus perdu depuis sa défaite de la 14ème journée contre l’AS. Gabès, soit un total de cinq succès d’affilée.

De la qualité à Radès comme à Gabès, mais…

Deux derbies en ce dernier week end : celui de Gabès samedi dernier entre la « Staïda » de Mohamed Kouki et la « Zliza » de Mahmoud Morsi. Et celui Radès, le lendemain, entre le Club Africain et l’Espérance ST. Deux rencontres au cours desquelles le public et les téléspectateurs ont pu relever que le football pratiqué par les uns et les autres n’est pas aussi mauvais qu’on le pense dans la mesure où la qualité était omniprésente en dépit de l’enjeu. 

Ceci abstraction des graves dépassements survenus après le coup de sifflet du match de Gabès, dépassements curieusement provoqués par les composantes de l’équipe qui l’a emporté, l’AS. Gabès. Résultat des courses : une fête gâchée, nouveau coup d’arrêt pour le Stade Gabésien qui n’a plus gagné depuis quatre matches.

 Et de l’arbitrage qui a marqué le derby de la capitale lequel a, quant à lui, pris fin sur une bonne note à la vue des joueurs des deux équipes se congratuler en se dirigeant vers les vestiaires. Et ce, en dépit de ce qui s’est passé sur l’aire de jeu : une pléthore d’avertissements et deux expulsions outre un arbitrage qui a fait des mécontents de part et d’autre et notamment côté espérantiste avec ce but de Ben Htira injustement annulé pour un hors jeu inexistant outre le carton rouge que méritait Ayadi pour avoir marché sur la jambe de Franck Kom.       

Le CSS, victime du mercato hivernal ?

Il faudra d’ors et déjà compter avec un Club Africain relancé dans la course vers la ligue africaine des clubs champions aux côtés de l’Etoile SS et du CS. Sfaxien. Les trois équipes n’étant séparées que par deux points au classement général en attendant leurs trois prochaines confrontations : CSS – ESS (20ème journée), ESS – CA (21ème journée) et CSS – Club Africain (26ème journée). 

Dimanche dernier, les Sahéliens ont plié leur match contre l’ES. Métlaoui en l’espace de trente minutes, les premières du match : Chermiti (5’), Maraï (23’) et Iheb Msakni (30’). Pour ensuite voir venir les choses comme à l’entraînement. Une descente aux enfers pour l’ES. Métlaoui acculant Ghazi Ghraïri à rendre le tablier.

Pour… aller reprendre en main le CS. Sfaxien qui a remercié son entraîneur Lassaad Dridi après un quatrième match sans victoire, celui de samedi dernier contre l’ES. Zarzis : trois nuls blancs d’affilée qui ont suivi la défaite de Kairouan. Une équipe « noir et blanc » qui faisait feu de tout bois tout le long de la phase aller avec un groupe de joueurs composé des jeunes du cru. Puis victime des recrutements du mercato hivernal. 

 Trois relégables dans un mouchoir   

L’US. Monastir a énormément souffert pour battre le CO. Mednine qui lui rendait visite. Nous avons comme l’impression que l’équipe de Skandsri n’est plus concernée par une place dans le top 4 de la ligue 1. Pourtant tout reste possible dans la mesure où un tout petit point la sépare de l’équipe 4ème classée.

Le Stade Tunisien a fini par réagir après quatre défaites d’affilée dont trois sous la conduite de Nabil Kouki qui a succédé à l’autre Kouki, Mohamed. L’US. Ben Guerdane a fait les frais de cette réaction stadiste grâce au but de Khemir en début de match. L’équipe du Bardo gagne deux places au classement général, une huitième place qu’elle partage avec la JS. Kairouan battue en déplacement par les Bizertins.

Trois équipes séparées par un point restent en bien mauvaise posture en bas du tableau à sept matches de la fin du championnat : l’US. Ben Guergane et le CO. Mednine (15 points) et l’EZ. Zarzis (14 points).  

Rafik BEN ARFA 

Mots-clés: