Hier 2 matches avancés - ASG - SG (1-0)- Victoire de la «Zliza» 12 ans, après ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 22 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
25
2018

ASG

Hier 2 matches avancés - ASG - SG (1-0)- Victoire de la «Zliza» 12 ans, après !

Dimanche 18 Février 2018
نسخة للطباعة
ASG - SG (1-0)- Victoire de la «Zliza» 12 ans, après !

Synopsis 

Stade de Gabés

Pelouse en mauvais état

Temps froid et nuageux

Public nombreux

Arbitrage: Heythem Kosaï assisté de Belhassen Najar et Farouk Ben Farhat

But: S. Mezlini (44’)

Avertissements: A. Ayari, S. Ben Aziza (ASG), A. Ben Sassi (SG)

Expulsions: Mahmoud Morsi (Entr), M. Saïdi (ASG)

Formations:

AS Gabés: A. Ayari – A. Guechi – B. Ben Brahim -  S. Ben Aziza – M. Kouassy – S. Agrebi – N. Saied – Z. Chaouch – S. Mezlini – S. Zakkar (B. Nafti) - S. Jerbi (H. Darragi).

S. Gabésien: S. Helal – A. Nefzi -  E. Mahmoud – H. Haj Mabrouk (A. Gmech) – A. Ben Sassi – M Gasmi – E. Mozes – K. Gharsellaoui – K. Mansour – D. Chaolé - I. Aboudo.

L'ASG a fini par prendre le dessus dans le derby de Gabés, pour compliquer la situation de son voisin le SG qui flirte dangereusement avec le bas du tableau.

La rivalité entre les deux formations de Gabés n'est plus à démontrer, et la rencontre d'hier a constitué une nouvelle occasion pour le confirmer, et l'option offensive choisie par les deux entraîneurs traduisait l'envie de vaincre. Ainsi, l'ASG en l'absence de Lamjed Ameur, a évolué avec un trio en attaque composé de Mezlini, Zakkar et Jerbi. En face Mohamed Kouki a aligné Chaolé et Izaka Aboudo avec en soutien Khaled Gharsellaoui et Khaldoun Mansour.

C'est le SG qui a pris l'initiative et Gharsellaoui a donné le ton, mais son tir de loin était mal cadré. C'était suffisant pour que le match soit lancé et la « Zliza » emportée par un nombreux public acquis à sa cause, passe à l'attaque pas pour longtemps, car très vite le jeu s'est concentré au milieu du terrain avec beaucoup d'engagement physique des deux côtés ce qui a largement influé sur la qualité du jeu très entrecoupé par des fautes de part et d'autre, et une tension nerveuse qui n'avait pas lieu d'être. 

La première véritable occasion s'est présentée à la 39ème minute à Khaldoun Mansour qui a profité d'une erreur défensive pour se présenter seul devant Ali Ayari, mais ce dernier a réussi à s’interposer avec brio et effacer un but qui semblait acquis pour le SG. La riposte de l'ASG a mis du temps, mais elle a été déterminante. A la première minute du temps additionnel, une action du côté gauche de Ben Brahim, la balle parvient à Zakkar qui remet devant Slim Mezlini dont la retournée a fait mouche et donné l'avantage à l'ASG. Le but a été suivi par un arrêt prolongé à la suite de la décision de l'arbitre Kossaï d'expulser l'entraîneur de l'ASG Mahmoud Morsi et le joueur remplaçant Marouene Saïdi.

De retour des vestiaires, le SG a essayé de faire son retard au plus vite, la première occasion s'est présentée à Gharsellaoui arrêté à l'entrée de la surface de réparation, le coup franc qui s'en est suivi n'a rien donné. La pression des joueurs de la « Steida » était évident, mais le bloc défensif adverse était bien en place et a évité la pression exercée par le SG, ce qui a obligé les joueurs de la « Zliza » se contenter d'assurer la couverture avec l'option du contre en attaque. Sentant le danger, Morsi, à partir des gradins, a opéré un changement en faisant rentrer Bassem Nafti à la place de Slim Zakkar pour renforcer le compartiment de la défense. Mohamed Kouki a riposté par le changement de Chaolé par Ahmed Mida afin de donner plus de profondeur au jeu offensif des siens et à la 88ème minute une reprise de la tête de Ben Sassi a été interceptée sur la ligne de but par Ali Ayari

Les dernières minutes de la rencontre ont vu le SG passer complètement en attaque, mais sans réussite face à une équipe de l'ASG qui tenait absolument à sa victoire qui vient après près de 12 ans de vache maigre, puisque le dernier succès de la « Zliza » dans le derby remonte à la saison 2004/2005. 

Toutefois il faut signaler que la fin de la rencontre a été marquée par des scènes de violence entre les joueurs des deux équipes et l'envahissement du terrain par les supporters. Des scènes regrettables mais qui se répètent chaque semaine et pratiquement sur tous les terrains.

M.R

Mots-clés: