People: Læticia Hallyday, la veuve noire du showbiz français ? - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 15 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Læticia Hallyday

People: Læticia Hallyday, la veuve noire du showbiz français ?

Dimanche 18 Février 2018
نسخة للطباعة
People: Læticia Hallyday, la veuve noire du showbiz français ?

La veuve de Johnny va probablement gagner la bataille de l'héritage, mais elle perdra tout aussi sûrement celle de l'opinion publique.

En quelques jours, l'épouse de Johnny est passée du statut de mère modèle à celui de veuve noire. Femme manipulatrice, vénale, insensible et retorse : que ne lit-on pas sur les réseaux sociaux depuis deux jours sur Læticia devenue la méchante fée de la saga Hallyday, aux multiples rebondissements... C'est oublier un peu vite que, sans Læticia, Johnny serait sans doute mort depuis longtemps, notamment en 2009, quand il est hospitalisé d'urgence à Los Angeles à la suite d'une infection – c'est d'ailleurs à cette date que Læticia prendra une ascendance réelle sur l'image et la carrière du chanteur.

On peut penser ce que l'on veut de Læticia, mais elle a sans conteste apporté au chanteur la stabilité affective qu'il recherchait sur ses vieux jours, tout en jouant les infirmières avec patience et efficacité, rajoutant, il est vrai, le rôle de conseillère à sa palette d'activités...

Autre aspect à ne pas oublier : c'est Johnny qui signe son testament, pas Læticia. Il le fait en 2014 alors qu'on ne lui connaît pas de maladie, bien au contraire : il fait cette année-là une tournée américaine et sort son 49e album Rester vivant. Il a donc décidé d'écarter ses deux premiers enfants de la succession en pleine connaissance de cause, et il en est le premier responsable. On peut toujours extrapoler, imaginer que Læticia l'a forcé à agir selon ses intérêts – une supposition de plus, aucunement étayée jusqu'ici –, mais le Taulier restait tout de même libre d'agir comme bon lui semblait.

Deux erreurs majeures

Il n'en demeure pas moins que la veuve du rockeur a commis de lourdes erreurs, qu'elle paie aujourd'hui au centuple. Était-elle au courant du testament ? Si oui, elle aurait pu imaginer le tollé qu'il n'allait pas manquer de susciter et donc persuader Johnny de ne pas oublier David et Laura, qui ont grandi avec les Français.

Sa deuxième erreur est d'avoir réagi aussi vite à l'attaque de la belle-famille en se disant « écœurée » par l'étalage médiatique autour de l'héritage : le mot est mal choisi, car il pourrait aussi bien être brandi par David et Laura, qui se retrouvent sans une queue de cerise à partager. Quant à l'étalage médiatique, il aurait pu être évité en amont en prévenant les deux aînés qu'elle leur laisserait au bout du compte des biens ou de l'argent, pour éviter une bataille judiciaire.

 

Bouc émissaire

Aujourd'hui, le mal est fait. Très violent pour David et Laura, qui se retrouvent soudain comme niés, effacés par un père qui les aimait pourtant. Aux yeux des Français, c'est l'incompréhension : comment Johnny a-t-il pu déshériter ses aînés ? Et pourquoi ? Les fans sont désorientés, blessés, voire déçus par leur idole. Il faut donc trouver un bouc émissaire... suivez mon regard. « Elle a tout pris, c'est inacceptable, juge un proche du clan Hallyday. Il faut qu'elle lâche du lest, qu'elle leur laisse quelque chose. Sinon, elle va devenir la femme la plus détestée de France... »

Læticia a-t-elle conscience qu'elle est en passe de devenir la nouvelle Yoko Ono du showbiz ? Celle qui divise, tire les ficelles et récupère la mise... Le ressentiment des Français est d'autant plus saisissant qu'elle avait parfaitement réussi les funérailles du rockeur, compatissante avec le clan, digne dans la douleur, digne aussi devant le cercueil de son mari, lorsqu'elle se signait ou encensait sa dépouille en compagnie de ses filles... Les messages d'amour délivrés pendant la cérémonie semblent à des années-lumière des divisions d'aujourd'hui.

 

Malaise

La veuve du rockeur devra sortir de son silence pour s'expliquer, au risque d'assombrir définitivement son image. Déjà, la plupart de ses proches font le dos rond, sentant bien un vrai malaise s'installer.

Les Français soutiennent majoritairement le combat de David et de Laura, si l'on en croit les commentaires sur les réseaux sociaux ou les réponses à notre question posée sur le site du Point  : 88 % des lecteurs (60 000 participants) donnent raison aux aînés du chanteur. Si Læticia veut préserver l'image du rockeur et faire fructifier son œuvre, elle a besoin de la sympathie du public et donc de trouver rapidement un accord avec le clan. Les Français vont-ils continuer à acheter des albums, aller voir des shows, si l'argent va dans une seule caisse, en oubliant la moitié de la famille ? Læticia gagnera sans doute la bataille de l'héritage, mais elle est en passe de perdre celle de l'opinion publique.

Mots-clés: