Les dix dernières minutes des «Sang et Or» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
17
2018

Ligue 1.. EST - ESS (3-2)

Les dix dernières minutes des «Sang et Or»

Vendredi 16 Février 2018
نسخة للطباعة

Synopsis

*Stade olympique de Radès

*Temps très froid

*Pelouse en assez bon état

*Public nombreux

*Arbitrage de M. Karim Khémiri assisté de MM. Aymen Ismaïl et Omar Riahi. 4ème arbitre : Farès Bouguerra

*Espérance ST – Etoile SS 3 à 2    (mi-temps 1 à 2)

*Buts de Blaïli (17’), Khénissi (85’ sur pen.) et Jouini (90 + 4) pour l’EST et de Talbi (36’ csc) et Bangoura (44’) pour l’ESS

*Avertissements : Jouini, Bguir (EST

Jmel, Konté, Bengoura, Brigui, Marii

*Expulsions : Jouini (EST) ; Jmel, Brigui (ESS)

*Espérance ST

Ben Chérifia – S. Derbali – Chemmam – Talbi – Ch. Dhaouadi – Coulibaly – Franck Kom – Bguir (Moncer) – Badri (Majeri) – Blaïli (Khénissi) - Jouini

*Etoile SS

Krir – Abderrazak – Bedoui – Jmel – Brigui – Trabelsi – Methanani – Lahmar (Bayou)– Bangoura (Konnaté) – Chermiti – Maraï (Ben Belgacem)

On ne gardera pas un bon souvenir  d’un supposé « classico » qui a connu une fin en queue de poisson sur le terrain comme sur les gradins acculant le président de l’Espérance ST à intervenir en personne pour calmer les esprits des supporters ou plutôt de certains d’entre eux. Des dépassements devenus habituels au stade de Radès. 

Le match en lui-même a tenu, en grande partie, ses promesses, côté qualité de jeu présenté de part et d’autre indépendamment des incidents qui ont entrecoupé le cours de la rencontre.  Cinq buts au coup de sifflet final au terme d’un chassé croisé à ne pas conseiller aux âmes sensibles. Un match, malheureusement,  entaché de pas moins de trois expulsions : Jouini côté espérantiste et Jmel et Brigui côté étoilé. Outre une flopée d’avertissements.

D’entrée en jeu, il était clair qu’aucune des deux équipes n’était prête à faire des concessions prenant d’entrée en jeu les choses en main. Avec une légère domination « sang et or » concrétisée par un but œuvre de Blaïli à la 17ème minute de jeu au terme d’une action rondement menée, la ballon passant par cinq co-équipiers avant de parvenir dans les pieds du joueur algérien.

L’Espérance,  encore une fois, victime de sa défense

Moment que choisirent les Sahéliens pour jouer leur va tout en allant de l’avant mettant une pression continue sur une défense « sang et or » qui va concéder deux buts dans le dernier quart d’heure de cette première période de jeu. Le but d’égalisation de l’Etole,  œuvre de…Talbi qui a vu le ballon buter sur son genou pour finir sa course au fond des filets de Ben Chérifia à la suite du troisième corner concédé par la défense « sang et or » et exécuté par Lahmar. But suivi d’un second après que Bangoura eut évité Talbi avant de donner l’avantage aux Sahéliens.

L’arbitrage de Khémiri longuement contesté 

La seconde période de jeu et notamment son dernier quart d’heure  sera marquée par moult bouleversements accompagnés de prises de décisions arbitrales douteuses entraînant un changement total d’un décor jusque là à la limite de l’acceptable. Il est vrai que l’entraîneur de l’Espérance ST a joué son va tout en incorporant Majeri et Khénissi aux côtés de Jouini, trois attaquants qui vont mettre à rude épreuve une défense étoilée qui sera privée de son axial Jmel exclu par l’arbitre Khémiri. Ce dernier sera un peu l’homme du dernier quart d’heure de la rencontre en accordant un penalty, longuement contesté par les visiteurs, outre les cartons rouges sortis au nez de Jouini auteur du but de la victoire de son équipe dans les arrêts de jeu et de Brigui.   

Rafik BEN ARFA