L’ESM a buté contre un impérial Jridi ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
19
2018

Le CSS perd, de nouveau, des points et des places au classement

L’ESM a buté contre un impérial Jridi !

Mardi 13 Février 2018
نسخة للطباعة

Le CSS poursuit au grand dam de ses supporters le gaspillage de points précieux qui lui ont coûté des places au classement général. Pourtant le public »Noir et Blanc » et après la probante sortie en coupe contre l’USBG, caressait l’espoir de voir leur équipe favorite renouer avec les victoires après trois faux pas successifs s’étant traduits par deux défaites subies à Monastir et Kairouan et un match nul concédé devant le Stade Gabésien au stade Mhiri. Mais ils durent vite déchanter de nouveau, puisque les protégés de Lassâd Dridi, totalement méconnaissables, allaient se contenter du petit point du nul à Métlaoui devant l’Etoile Sportive locale. Pis encore, les clubistes sfaxiens, dominés durant les 20 dernières minutes de la deuxième mi-temps ont failli subir une nouvelle défaite n’eut été l’excellente prestation de leur gardien Rami Jridi qui a sauvé  les siens de deux buts tout faits, au moins sans coûter le but raté par Ben Abdessalem, lequel profitant d’une mauvaise passe de Karim Aouadhi s’empara du ballon ppour se présenter en tête à tête avec le Jridi mais son tir croisé frôla le montant.
Une équipe sfaxienne sans âme
Ce qui a le plus intégré dans l’évolution de l’équipe sfaxienne c’est la nonchalance manifestée de plusieurs de ses joueurs à l’image de Methlouthi, Aouadhi, Sokari et Marzouki et autre Hamdouni. Seuls le gardien Jridi, toujours égal à lui-même et qui a prouvé de nouveau qu’il est l’un des tout meilleurs gardiens du pays les deux défenseurs axiaux Meriah et Hnid, Louati et Eduwo ont réussi tant bien que mal à tirer leur épingle du jeu.
Toujours est-il que le public n’a pas ménagé ses critiques à l’encontre de l’entraîneur Dridi à propos de la composition de l’équipe qu’il aligna à Métlaoui qui fut, à trois prés différente, de celle qui a joué le match de coupe contre l’USBG. En effet les fans « Noir et Blanc » n’ont pas bien compris pourquoi Ragoubi et Hanachi auteur d’un excellent rendement  lors du match de la coupe  à Ben Guerdane n’ont pas été retenus dans l’équipe du départ.
Sentiment de frustation dans le camp étoilé
Dans le camp opposé, c’est un sentiment de frustration mêlé d’une forte déception qui a régné dans les vestiaires après le match. Les étoilés de Métlaoui étaient en effet  visiblement déçus d’avoir laissé échapper une belle occasion de l’emporter après sept journées au cours desquels ils étaient sevrés de victoire. Déception qu’exprimait parfaitement l’entraîneur des « miniers » Ghazi Ghraïri  qui estimait « que les siens sont passés à côté d’une victoire qu’ils auraient bien méritée au vue de la physionomie générale des débats et surtout compte tenu de nettes occasions de but qu’ils se sont créées ». Toutefois, Ghraïri pense « que malgré le fait que la chance ne fut pas de leur côté, il se considère  cependant satisfait du rendement de son équipe auteur « d’une probante sortie dans la foulée de celle réussie une semaine plus tôt en coupe contre l’Espérance Sportive de Tunis ».

Ameur KERKENNI