• Marchand : « De bon augure pour le derby ! » • Kouki : « Injuste ! » - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 17 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
17
2018

Le CA sur sa lancée à Gabés

• Marchand : « De bon augure pour le derby ! » • Kouki : « Injuste ! »

Mardi 13 Février 2018
نسخة للطباعة

Le CA est deuxième au classement général. De la douzième place, les clubistes sont maintenant derrière le leader espérantiste. Marco Simone doit certainement se poser des questions et se convaincre finalement d’être une des principales raisons des mauvais résultats de l’équipe senior de Bab-Jedid. Sans briller devant une équipe des plus solides, les « Rouge et Blanc » ont remporté leur quatrième succès consécutif. Une performance qui leur permet de rejoindre le CSS et l’ESS au classement général. Pour Bertrand Marchand, cette victoire est importante pour plusieurs raisons. Elle l’est surtout parce qu’elle permet à son équipe de préparer le derby dans de bonnes conditions. Il l’a affirmé après le match : « On savait qu’on allait jouer devant une équipe difficile à manier sur son terrain. On savait qu’on allait avoir des difficultés. Ceci étant, on a su bien défendre avant un bloc moyen et solide. Nous avons marqué avant eux et nous avons su, par la suite, gérer cette rencontre. C’est le meilleur moyen pour préparer le derby et je l’ai d’ailleurs dit aux joueurs. Pour bien faire dimanche prochain, il fallait impérativement l’emporter face au Stade Gabésien. Mes joueurs ont réussi à s’imposer. Ils ont réussi un bon match avec beaucoup de volonté et c’est ce qu’on recherche dans une équipe avant toute chose. Pour revenir à la rencontre, il est vrai qu’on a eu du mal à développer notre jeu. Mais il faut savoir qu’on avait devant nous une équipe de qualité qui n’a encaissé que deux buts lors de ses sept dernières sorties face à l’Etoile à Sousse. Le Stade Gabésien est une équipe solide, l’une des meilleures du championnat de Tunisie ».
On n’oubliera pas de mettre en relief la prestation de Khaliln et Ayédi qui sont devenus les pièces maîtresses du club Africain. Ayédi ne faisait même pas partie des plans de Simone quand il était encore en place. Khélifa est, lui aussi, égal à lui-même en marquant le but de la victoire et enfin Tka qui, pour la deuxième fois, sauve un but tout fait et permet à son équipe de l’emporter. A lui tout seul, il a sauvé quatre points…
Trop d’occasions ratées !
Coté gabésien, beaucoup de regrets pour les occasions ratées et pour cette défaite que Mohamed Kouki juge injuste. Il n’a pas tort d’autant plus que dans les dernières minutes, Tka sauva un but tout fait en repoussant une balle sur la ligne… Kouki a insisté sur le plan mental pour expliquer cette défaite. Pour son premier match à la tête du Stade Gabésien, il aurait aimé un tout autre résultat… pour préparer le derby. Il en a parlé en ces termes : « On a tout fait face au Club Africain, mais nous n’avons pas marqué de buts. C’est la malchance, la précipitation des joueurs. Un peu de tout. Et pourtant, nous étions les premiers sur la balle et assez agressifs pour contrer notre adversaire et pour gagner les duels. Nous avons eujusqu’à cinq occasions de buts lors de la première période. Même chose à la reprise. On a même vu une balle sauvée sur la ligne par un défenseur clubiste. En somme, le résultat final est trop sévère pour nous et j’estime que nous méritions au moins le point du match nul. Ainsi est fait le football. Il nous faut oublier ce résultat et penser au prochain match. Il faut insister sur le plan mental car j’ai senti mes joueurs un peu crispés. En revoyant certaines actions, je me dis qu’il est impossible de raterdes occasions pareilles. Je n’oublierai pas de mentionner la prestation du juge de ligne qui a peu exagéré et signaler des hors-jeu inexistants. En somme, il faut oublier cette rencontre et je tiens à féliciter mes joueurs pour leur volonté de bien faire. Maintenant, Place au prochain match, au derby et avec le retour de Mida et Gharsellaoui qui, j’espère, sera à 100 % de ses moyens, on retrouvera un certain équilibre surtout sur le plan mental.

Mourad AYARI