Musique: La Tunisienne Bochra Said chante en duo avec l’Irakien Abou Cheikh - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 22 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
25
2018

Musique

Musique: La Tunisienne Bochra Said chante en duo avec l’Irakien Abou Cheikh

Dimanche 11 Février 2018
نسخة للطباعة
Musique: La Tunisienne Bochra Said chante en duo avec l’Irakien Abou Cheikh

La jeune chanteuse tunisienne Bochra Said chante depuis l’âge de 5 ans. En effet, elle s’est très vite passionnée pour la musique et pour le chant plus particulièrement. Après avoir effectué son premier concours de chant, elle n’a jamais cessé d’enchaîner les projets et prend un réel plaisir à chanter devant son public. 

De plus, elle a pu partager des moments inoubliables avec de grandes personnalités de la chanson tunisienne et arabe. Bochra a  une grande voix. Elle sait interpréter, donner du plaisir à l’écoute, créer un rapport avec l’auditoire et le public. A la fois savoir-faire, nature douce, voix féminine et approche très subtile du chant, sans jamais trop en faire.  C’est une chanteuse née, une star en devenir. Durant plus dizaine années de carrière, Bochra  s’est nourrie de ses rencontres pour se forger un nom, faire son chemin, sereinement, sans accrocs  «  J’ai toujours adoré chanter depuis que je suis toute petite. Entre 15 et 20 ans, j’ai fait des chœurs et des refrains pour des groupes.  Ça me permettait de chanter. À un moment donné, j’ai eu de plus en plus envie de faire quelque chose de sérieux. Je me suis rendue compte que j’ai du talent. J’ai commencé à apprendre tout de ce qu’il y a à savoir dans le métier de chanteur. L’écriture d’un texte, la composition, l’interprétation scénique. J’ai tenté ma chance à Star Club au Liban en 2004. C’est mon décollage »

 Avec 10 chansons dans son répertoire, Bochra commence à voir grand.  Le compositeur algérien Fadhel Enoubli lui compose un tube « Rêves perdus »  Son style unique mélange les styles traditionnels des chansons orientales du monde arabe , et fusionne instruments traditionnels et modernes, sans compromettre l’esprit inné de la musique et le sens de l’improvisation, en particulier sur scène. Dans son projet « l’Homme et la mer » , Perfectionniste, elle travaille sans relâche et ne laisse rien au hasard. Tout doit être revu, recorrigé, recadré, pour sortir des tubes  plus ultra au public. En 2016, elle  prenait part au grand festival du jasmin de Montréal aux côtés de Mohamed Jebali et Chahrazed Helal. Bochra s’était notamment faite remarquer pour sa prestation lors de la sa dernière tournée en Europe où elle a cartonné en Allemagne, en France, en Suisse et en Suède . « Ce papillon de la Tunisie » sait voler . Elle vient de sortir un vidéo clip en Allemagne intitulé « Tazalana Watradhina » un duo avec le chanteur irakien Abou Cheikh, selon une production de Chourchoufane Seddik. Bochra s’apprête à participer au festival de la chanson maghrébine à Malmo en Suède. En attendant,  Bochra soigne sa promo en multipliant les posts sur Twitter, Facebook et Instagram : « C'est un super moyen de donner des nouvelles à mes fans et d'être proche d'eux, d'autant plus qu'ils me suivent depuis des années »

                                            Kamel Bouaouina

Mots-clés: