Un bilan bien loin des objectifs assignés - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 22 Mai 2018

Suivez-nous

May.
23
2018

Mondher Kebaïer.. 1 victoire, 2 nuls et une élimination en Coupe

Un bilan bien loin des objectifs assignés

Mercredi 7 Février 2018
نسخة للطباعة

Deux importants rendez-vous attendent l’Espérance ST au cours des sept prochains jours : un déplacement en Mauritanie dans le cadre de la ligue africaine des clubs champions et un match beaucoup plus important quatre jours plus tard à Radès contre l’Etoile SS pour le compte de la 18ème journée en ligue 1.

Deux matches à négocier après la parenthèse de Métlaoui avec pour principal objectif de remettre les pendules à l’heure. Dans la mesure où le bilan des « Sang et Or » sous la direction de kebaier n’est pas celui que tout un chacun attendait surtout après les assurances que ce dernier a données au cours de son point de presse du samedi 6 janvier. Ce qui a précipité son départ par la suite.

Circonstances atténuantes ? Oui mais…

Depuis, l’Espérance ST a disputé quatre rencontres officielles sanctionnées par une courte victoire contre le CA. Bizertin à Radès  (14ème journée : 1 à 0), deux parités devant l’US. Ben Guerdane (15ème journée : 2 à 2) et contre l’AS. Gabès (16ème journée : 1 à 1). A suivi l’élimination au premier tour de la coupe de Tunisie. La goutte qui a fait déborder le vase en quelque sorte. Quatre points dilapidés en championnat n’ont certes pas empêché l’équipe de Bab Souika de compter huit points d’avance sur son suivant immédiat mais la sortie prématurée en coupe n’était point attendue devant un vis-à-vis qui restait sur une série de contre performances.   

Il faut, néanmoins, rappeler Mondher Kebaïer avait entamé ses fonctions avec un groupe de joueurs réduit à sa plus simple expression : sans dix joueurs retenus en équipe nationale A et trois en équipe olympique. Joueurs qu’il a fallu ménager un tant soit peu à leur retour après des stages au cours desquels ils ont été sérieusement sollicités sur le plan physique.  Et cerise sur le gâteau : les absences de Khénissi et de Ben Youssef blessés, absences auxquelles est venue s’ajouter la suspension de Besseghaïer.  

Nous restons, néanmoins, persuadés qu’en dépit des absences sus mentionnées, l’Espérance ST était en mesure de s’en sortir à son avantage à Ben Guerdane comme à Gabès et encore plus  à Métlaoui. Nous ne cherchons pas à faire le procès de Mondher Kebaïer mais la qualité du  groupe des joueurs encore  à sa disposition lui permettait d’éviter la perte de quatre points en championnat et la frustrante élimination en coupe de Tunisie.

Non aux décisions à l’emporte -pièces

Maintenant, ce qui est fait ,est déjà fait. L’équipe va récupérer son buteur Taha Khénissi et Besseghaïer. Ce n’est pas tout dans la mesure où le retour de Blaïli dans le giron « sang et or » a laissé entrevoir, dimanche dernier à Métlaoui, que le joueur n’a rien perdu des qualités qu’on lui connaissait. Outre  la récupération de Moncer qui vient au bon moment après le départ de Sassi en Arabie Saoudite.

Il s’agit plutôt de garder les pieds sur terre .Ben Yahia  doit commencer par remettre en confiance les joueurs et les mettre devant leurs responsabilités. Passer avec succès les deux prochains rendez-vous sera synonyme de nouveau départ pour l’Espérance ST. D’autant plus qu’elle en a les moyens car outre un groupe de joueurs de qualité, ces derniers ne sont guère confrontés aux problèmes vécus au quotidien par leurs homonymes d’autres équipes. 

ASAC Concorde – EST : samedi  à 17H 

Entrée en lice de l’Espérance ST en ligue africaine des clubs champions. La délégation « sang et Or » mettra demain le cap sur Nouakchott à bord d’un vol régulier.

Le match contre les Mauritaniens d’Asac Concorde se déroulera le samedi 10 à partir de 16h00 heure locale, 17h00 (H.T).

Rafik BEN ARFA