El-Alia.S - ESS: David contre Goliath ? - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 16 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
17
2018

El-Alia.S

El-Alia.S - ESS: David contre Goliath ?

Dimanche 4 Février 2018
نسخة للطباعة
El-Alia.S - ESS:  David contre Goliath ?

Eliminée  aux tirs aux buts  au quart de finale  lors de l’édition  précédente face au CSHL (2016/17), l’Etoile  hérite  au stade des seizièmes de l’actuelle édition  du club  divisionnaire d’EL-Alia Sport. Si  l’équipe sahélienne  a bénéficié  d’un  tirage   au sort  plus que  favorable  force est d’admettre  cependant qu’une rencontre  en coupe  est  généralement  très  disputée. 

De  fait,  les  différences  et les  rapports  de force inégaux  parfois  ne sont pas pris en considération, bref  les  pronostics  quand  à l’issue du match  sont  interdits. Le  face à face  El-Alia  -Etoile  n’échappe pas  à ce constat, combien même il s’agit  d’un côté du  plus petit  poucet de cette édition de coupe  et  de l’autre  l’actuel  dauphin de la  Ligue 1. Autant  dire  également  David  contre Goliath. Si pour  les  protégés du coach intérimaire Amir Trifi,  la  consigne  est  claire, face à l’Etoile, nécessité est  d’aborder le match sans  a priori  ni complexe,  en  faisant  pourquoi pas , jeu égal avec les  protégés de Madhoui,  pour  ces  derniers  en revanche,  il est  impératif d’entamer cette épreuve  avec  réalisme, sans  excès de  confiance  pour  ne pas  tomber dans  la facilité.  Pour Madhoui,  dont  l’équipe  sera privée  de ses  étrangers, l’objectif  est  de passer ce tour  sans  encombres, même  si  la Coupe de Tunisie  n’est pas, une  fois n’est pas  coutume, la  priorité du  club cette saison,  mieux  vaut l’aborder,  non sans  une  certaine sérénité  certes, mais  avec   beaucoup de réalisme. Alors  pour  éviter  de mauvaises  surprises, mieux  vaut  faire appel  à un onze  rentrant  qui aura pour  mission  d’en découdre  dés l’entame de la  rencontre avec l’adversaire. Pour  ce faire,  et compte-tenu du classique de la  semaine prochaine (EST-ESS)  qui  attend la  bande  à Madhoui (« un match décisif »   dira  l’intéressé), le  technicien  algérien  pourra  toujours  compter  sur une onze rentrant, qui sera  amputé des  étrangers (Konaté, Bangoura et Maraî )  et de quelques  joueurs-clés de l’équipe, histoire de leur  accorder  un  peu plus de temps  de récupération, l’image  probablement  de Bédoui, Ghazi, Methnani et autres  Lahmar   qui  devront  céder  leur place à leur  camarades, tels que Ben Ouannés,  Baayou, Omrani,  Amri  etc… Si le  passage  au tour suivant semble  une  exigence légitime  pour les  étoilés,  encore faut-il  que  cela  se fasse  d’une  manière convaincante. En face pour les  locaux, si l’objectif   est  justement  d’être  présent  au prochain  tour encore faut-il  se rendre  à l’évidence  en prenant  éventuellement  quelques  risques  pour  tenter de surprendre  l’adversaire.

Il n’empêche  la  vigilance  sur le plan  défensif  doit être  de rigueur  pour  échapper  aux  assauts des sahéliens. Dans un  rapport  de force, nécessairement  inégal d’entré, la victoire  n’échappera pas  à l’équipe  qui se montrera  plus  incisive  voire, plus  déterminée. 

Sadok SLIMANE

Mots-clés: