La Tunisie au salon international de l’eau et du bien-être «Les Thermalies»: Attirer plus de curistes français - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 16 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
17
2018

Les Thermalies

La Tunisie au salon international de l’eau et du bien-être «Les Thermalies»: Attirer plus de curistes français

Dimanche 4 Février 2018
نسخة للطباعة
La Tunisie au salon international de l’eau et du bien-être «Les Thermalies»: Attirer plus de curistes français

La Tunisie prend part au  salon international de l’eau et du bien-être « Les Thermalies » qui se tient du 1er au 4 février 2018 à Paris (France) .Spécialisé en thermalisme et thalassothérapie, ce salon constitue pour les opérateurs tunisiens l’une des plus importantes manifestations de l’année sur le marché français. Plusieurs professionnels, l’ONTT et l’Office national du thermalisme et d’hydrothérapie (ONTH) ont pris part à ce salon  durant 4 jours où  près de 300 exposants ont mis  en valeur les points forts de leurs établissements et présentent leurs nouveautés. L’objectif est de promouvoir la Tunisie en tant que destination thermale et de thalassothérapie et de mettre en valeur leurs nouveautés ainsi que les points forts de leurs établissements, mais surtout de capter l’air du temps et les tendances en matière de bien-être. 

Thermalies, c’est un lieu d’échanges avec une présence massive d’hôteliers et de commerciaux tunisiens qui ont justement bien compris l’intérêt d’être présent s sur ce type d’événement. L’ONTH a  proposé un très large éventail de l’offre bien-être. En effet comme l’a précisé Rezig Oueslati, le DG de l’Office  devant un public composé essentiellement de visiteurs du salon lors d’une conférence intitulée «  l’hydrothérapie en Tunisie : un héritage conservé, préservé et mis en valeur »  les  bienfaits du thermalisme et de la  thalassothérapie se retrouvent lors des cures spécifiques (beauté-esthétique, bien-être, Maman & bébé, remise en forme, séniors, sevrage tabagique, homme…), dans le traitement des affections des muqueuses bucco-inguinales, des affections psychosomatiques, de l’appareil urinaire, de l’appareil digestif, en dermatologie, en gynécologie, pour les maladies cardio-artérielles, en neurologie. Le milieu marin est salutaire et reconnu depuis l’antiquité pour soulager de nombreux maux et gagner en vitalité. Ainsi, la thalassothérapie est une thérapeutique naturelle et dépourvue d’effets secondaires, qui vient en complément d’autres thérapeutiques telles que l’allopathie et la chirurgie.

Préventive, elle retarde le vieillissement, lutte contre le stress ou renforce la résistance physique et mentale. C’est dans le traitement des maladies chroniques, comme les rhumatismes, les allergies, les problèmes vasculaires et même le surpoids, que la thalasso  trouve sa plus belle expression car elle offre, sinon un traitement radical, un soulagement réel. Les vertus de la thalassothérapie  reconnues dans le soulagement de plusieurs s rhumatismes comme l’arthrite ou l’arthrose.» Et d’ajouter : « La Tunisie est le 2ème pays de thalassothérapie dans le monde, et compte près de 63 centres répartis le long de ses côtes, en plus de plus de 100 sources thermales. Depuis cinq  ans, la Tunisie s’est engagée dans une procédure qui a abouti à la publication en mars 2015 de la norme ISO 17680 : Une norme internationale de certification des centres de thalassothérapie élaborée sur la base d’une norme tunisienne régissant le secteur de la thalassothérapie en Tunisie. Ce qui est un grand acquis pour restructurer le secteur .Cette norme  nous  a servi comme  un référentiel international pour la certification des Centres de thalassothérapie et par conséquence un outil de mise à niveau du secteur de l’hydrothérapie.150 mille curistes choisissent  la Tunisie dont des français, des russes, des allemands, des britanniques, des italiens, des espagnols, des belges, des algériens et des tunisiens . Ces centres totalisent, un nombre de 1.496 cabines de soins offrant une capacité de traitement de 4.909 curistes par jour. Des centres dont la plupart, sinon tous, sont situés dans des zones touristiques, à concurrence de 54% dans des unités hôtelières de catégorie 5 étoiles et à concurrence de 46% dans des unités hôtelières de catégorie 4 étoiles. Les curistes sont répartis sur les principales zones touristiques avec une palme d’or pour Sousse, Djerba,  Mahdia,  Tunis , Nabeul-Hammamet et Monastir » 

 

Kamel Bouaouina

Mots-clés: