Les Monastiriens n'ont pas volé leur victoire - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 22 Mai 2018

Suivez-nous

May.
23
2018

USMo - ST (1-0)

Les Monastiriens n'ont pas volé leur victoire

Jeudi 1 Février 2018
نسخة للطباعة

Synopsis 

Stade Ben Jannet à Monastir

Temps printanier

Pelouse en assez bon état

Assistance nombreuse

Arbitrage : Emir Ayed assisté de Mohamed Mzid et Wael Moalla.

But : W. Hichri (63’) pour l’USM

Avertissement : E. Jlassi (ST)

Formations : 

US Monastir : M. Bdiri – Z. Machmoum – F. Timoumi – W. Hichri – H. Sdiri – E. Sabahi – H. Hadda – M. Mosrati – R. Kabou - H. Messaâdi (Z. Soussi) – A. Tidjani.

S Tunisien : K. Amdouni – M.Ben Ali (MS. Mhadhebi) –  S. Akremi – J. Khemiri -  B. Boulaâbi - MA.  Jouini (E. Komé)- K. Maouani - – E. Jelassi – Y. Fouzaï - S. Jedaïed (A. Hosni) – J. Besson.

Le ST a perdu son deuxième match sous la conduite de Nabil Kouki qui a commis la faute de jouer avec une prudence excessive en début de match et n'a opté pour le jeu offensif qu'après le but de l'USM. C'est déjà trop tard, car Walid Hichri a été une fois encore l'homme du match en inscrivant le seul but de son équipe et de se dresser comme un lion devant les stadistes.

Les supporters des deux équipes ont encore en mémoire le match aller et le festival offensif des deux équipes qui se sont séparés sur un score de deux buts partout. Les fans présents hier sur les gradins du stade de Monastir espéraient revivre de même moment surtout que les deux entraîneurs ont aligné des formations à tempérament offensif avec Slim Jedaied et Jacques Besson à la pointe de l'attaque stadiste alors que Hamza Messaâdi et Anan Tidjani occupaient les avants postes dans la formation monastirienne. 

Les premières minutes ont été très animées et l'USM a été la plus en vue, mais sa légère domination a manqué de suivi dans le actions de Kabou et Tidjani en l'absence de Hichem Essifi parti en Arabie Saoudite.  Entretemps, Walid Hichri s'est mis en évidence en réussissant à repousser les quelques tentatives des bardelais surtout de la part de Jacques Besson qui n'a pas trouvé les espaces désirés, et la seule fois où il a trouvé la faille, il est passé de très près de l'ouverture du score n'était la belle parade de Braiek.

De retour des vestiaires, Nabil Kouki a été contraint d'opérer son premier changement suite à la blessure du latéral droit Mohamed Ben Ali qui a laissé sa place à Mhadhebi pris de vitesse par Kabou qui remet à Messaâdi dont le tir a été détourné avec beaucoup de métier par le gardien stadiste Kaïs Amdouni. Cette action a donné suite à un réveil des deux côtés ce qui a donné du rythme dans le jeu des deux équipes.  Au fil des minutes, l'USM a pris un ascendant sur son adversaire qui a préféré effectué un repli défensif et procéder par des contres qui n'ont nullement inquiété l'arrière garde de l'équipe locale.  Cette domination a donné ses fruits à la 63ème minute lorsque Walid Hichri monté en attaque est parvenu à reprendre victorieusement un centrage de Messaâdi pour donner l'avantage à l'USM.

 

Après ce but, Nabil Kuki a procédé au changement de Mhamed Ali Jouini par Eric Komé et Slim Jedaied par Ahmed Hosni afin de consolider le compartiment offensif, mais c'est l'USM qui a continué à imposer sa manière, avant d'opter pour le renforcement de son bloc défensif, ce qui a donné l'occasion aux stadistes de passer à l'attaque et exercer un pressing haut sur les défenseurs monastiriens et coup sur coup, Eric Komé et Youssef Fouzaï ont laissé passer deux occasions propices pour revenir à la marque.