Encore deux points de perdus pour les Sfaxiens! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 27 Mai 2018

Suivez-nous

May.
28
2018

CSS - SG (0-0)

Encore deux points de perdus pour les Sfaxiens!

Jeudi 1 Février 2018
نسخة للطباعة

Synopsis

Stade Mhiri de Sfax. Beau temps.Pelouse en bon état. Assistance estimé à 6 mille spectateurs environ. Arbitrage de Mohamed Châbene

Formation des équipes

CSS : Jridi, Hanachi, Zouaghi, Meriah, Hnid, Aouadhi, Sokari, Louati (Hedhli), Hamdouni (Harzi), Ndoye (Uduwo), Marzouki,

SG: Helal, Nefzi, Ben Sassi, Aymen Mahmoud, Hadj Mabrouk, Moses, Gesmi, Khalil Beldi (Hmidi), Konan, Izika (Ben Taïeb), Khaldoun Mansour

 La défaite subie lors de la précédente journé» à Kairouan par le Club Sfaxien au terme d’une piètre prestation a engendré une large vague de mécontentement au sein du public «Noir et Blanc» qui était à mille lieues de s’attendre à une pareille déconvenue de son équipe surtout après la probante sortie fournie une semaine plutôt contre le Stade Tunisien. Aussi la formation sfaxienne étaient impérativement tenus au rachat en l’emportant face à don hôte, le Stade Gabésien. Par rapport à celle sui fut alignée à Kairoaun, celle-ci fut l’objet de quatre remaniements avec le retour de meriah dans l’axe après avoir purgé sa suspension d’un match pour somme d’avertissements ce qui entraîna Ben Salah à suivre le match à partir du banc. Meriah avant à ses côtés le jeune Nassim Hnid qui a suppléé Amamou qui ne fut pas convaincant à Kairouan. Le troisième changement a concerné le flanc droit de la défense où Hanachi a pris la place de Methlouthi dont le nom n’a  même pas figuré sur la feuille du match. Enfin le quatrième et dernier remaniement s’est opéré au niveau de l’entre jeu où Louati suppléa Hedhli. Mais et en dépit de tous ces changement le rendement du CSS fut de nouveau des plus quelconques tout le long du match ce qui l’a contraint à se contenter d’un résultat de parité qui lui a fait perdre deux autres précieux points et des places au classement général.

Une formation gabésienne fort bien appliquée tactiquement

Malgré deux absences de taille dans ses rangs dont notamment celle de Ben Choug, le Stade Gabésien a pu négocier convenablement les débats.     En neffet, bien appliquée tactiquement, «la stayda» a su fermer toutes les voies menant à sa cage, à telle enseigne que les locaux  buttant sur une équipe gabésienne bien appliquée tactiquement, n’ont pu inquiéter, l’arrière garde adverse, si l’on excepte l’occasion qui se présenta à la 5’ à Jasseem Hamdouni, lequel seul face au gardien Helal n’a pas réussi à mettre le ballon dans les filets. Pour le reste, le jeu se concentra le plus souvent au milieu du terrain. En effet, les attaques des locaux, mal échafaudées, n’ont pas trop inquiété e SG qui tout en se défendant en masse a tenté, sporadiquement il est vrai, de surprendre son adversaire sfaxien sur le contre, mais ses tentatives ont avorté à l’approche des zones sfaxiennes. 

Le football sans relief des Sfaxiens

En seconde mi-temps Lassâd Dridi dans l’intention de donner plus de  percussion au jeu de son équipe a fait changer Louati par Hedhli et Ndoye par Uduwo mais ces changements n’ont rien donné de nouveau. Toujours est-il que le jeu sfaxien, sans relief et manquant d’inspiration, a facilité la tâche des Gabésiens qui ont tenu bon jusqu’au bout. Et, même le but qu’ils ont encaissé dans le temps additionnel a été annulé par l’arbitre Mohamed Châbène pour faute de Uduwo sur un défenseur.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: