Bibliothèque diocésaine de Tunis: Trois vibrants éloges de la diversité - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
20
2018

Bibliothèque

Bibliothèque diocésaine de Tunis: Trois vibrants éloges de la diversité

Dimanche 28 Janvier 2018
نسخة للطباعة
Bibliothèque diocésaine de Tunis: Trois vibrants éloges de la diversité

Ce sont les questions de la diversité ainsi que la notion d'interactions actives qui seront au coeur de la démarche du nouveau cycle de rencontres de la Bibliothèque des sciences de la religion qui a élu domicile dans la médina de Tunis. Un séminaire annuel qui évolue entre éthique, philosophie, histoire et actualité...

Le terme d'interaction suggère une action réciproque, une interdépendance, une corrélation. Choisi pour intitulé pour le cycle 2018 des Rencontres de la Bibliothèque diocésaine, ce simple mot résume à lui seul le propos et la démarche des organisateurs. Il s'agit en effet de rechercher les interactions fécondes, les chemins qui se croisent à la recherche des équilibres interculturels et aussi les démarches innovantes en matière de rapprochement des cultures.

 

Perspectives sur l'altérité et la fraternité

Le cycle "Interactions" a été ouvert de manière solennelle jeudi 25 janvier par Ilario Antoniazzi, archevêque de Tunis, qui a donné le coup d'envoi des travaux avec une conférence inaugurale suivie par deux communications sur le thème de la diversité. Posant la question éthique qui sous-tend tout discours sur l'altérité et la diversité, Antoniazzi a ouvert d'intéressantes perspectives. Affirmant le primat de l'amour et de la fraternité, l'archevêque a ainsi établi les cadres généraux voire philosophiques de tout discours sur l'universel et plus précisément sur ce qui est en partage pour toute l'humanité.

Soulignant les vertus de la coexistence et les devoirs d'écoute et de compréhension, il a donné de multiples et éloquents exemples et décrit minutieusement ce qui pouvait fonder un rapprochement durable entre des cultures appartenant à la même matrice. Pour l'archevêque de Tunis, il s'agir avant tout de cultiver les attitudes ouvertes et les démarches inclusives pour dépasser les obstacles des replis identitaires et de l'incompréhension. Très didactique, avec une voix et des mots qui allaient au-delà des appartenances de chacun, Antoniazzi a balisé le chemin pour les travaux de ce séminaire annuel et établi une feuille de route morale à même de permettre l'éclosion d'interactions et par cela ouvrir la voie à une action tendue vers la diversité.

 

Les fondements pluriels de l'identité tunisienne

Les deux communications suivantes ont ensuite donné une illustration au discours d'ouverture. André Abitbol a brossé une superbe histoire de la diversité en Tunisie. Evoluant dans les méandres des siècles, cet intellectuel tunisien a expliqué les fondements pluriels de l'identité tunisienne et ses caractéristiques fondamentales. Avec faconde et en recourant à de nombreux exemples inspirés de notre histoire, Abitbol a démontré combien la pluralité était au coeur de la formation de la nation tunisienne. Notant les origines multiconfessionnelles des bâtisseurs du pays, il a aussi remonté les généalogies pour mettre en valeur les communautés successives qui ont irrigué la Tunisie et font aujourd'hui sa singularité.

La seconde communication a ensuite investi le champ du contemporain pour éclairer ce que le conférencier a qualifié de "diversité se faisant et se défaisant". Mettant en exergue les flux humains et les idées qui portent la diversité tunisienne, cette communication a eu valeur d'éloge de la porosité et des passerelles entre cultures. L'ensemble a abouti à un intéressant équilibre entre philosophie, histoire et actualité. C'est d'ailleurs à la confluence de ces trois notions que se développera ce cycle "Interactions" qui reprendra le 15 février prochain avec une conférence de Hédia Khadhar sur les relations des Lumières avec l'Islam et réciproquement. Dans cette perspective, c'est un gros plan sur l'essor de la pensée réformiste qui devrait se dessiner avec à la clé la compréhension de l'une des assises de la diversité tunisienne contemporaine.

Les rendez-vous se poursuivront ensuite tout au long de l'année et se dérouleront selon un cycle mensuel à la Bibliothèque diocésaine de Tunis.

Hatem BOURIAL