En Brefs..En Brefs..En Brefs.. - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 17 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
18
2018

En Brefs

En Brefs..En Brefs..En Brefs..

Dimanche 28 Janvier 2018
نسخة للطباعة

El Mourouj: Le braqueur du train sous les verrous

Les agents de la sûreté nationale du district Mourouj ont arrêté un dangereux délinquant   ayant commis des braquages dans le train de la banlieue sud.

Il s’est avéré être un récidiviste et un  spécialiste du braquage. Il se prend toujours de la même manière en choisissant les moments propices où le train n’est pas bondé pour agir avec assurance, surtout  qu’il   toujours porteur d’une arme blanche.

Dans la mêlée, les  agents sécuritaires qui  ont réussi à rendre le butin à ses propriétaires ont  arrêté  un autre délinquant ayant volé le téléphone d’une élève après l’avoir agressée.

Le procureur de la République près  le tribunal de Ben Arous  a ordonné la détention des deux délinquants ainsi que la poursuite de l’enquête qui révèlera peut-être l’existence d’autres complices. 

Les victimes seront bien évidemment auditionnées, afin de donner de plus amples détails sur leurs agresseurs et éclairer davantage la lanterne des enquêteurs.

 

Sousse: Cambrioleuse incendiaire

L’accusée dans cette affaire  est une jeune fille d’une vingtaine d’année, qui a eu l’idée saugrenue de cambrioler la maison de sœur. Elle avait l’habitude de rendre visite à sa frangine, et au fil du temps elle a été  alléchée  par les précieux  bijoux de celle-ci,   qu’elle avait  maintes fois remarqués,  au cours de ses fréquentes visites chez elle. Elle a eu donc l’idée de les dérober, puis mettre le feu à la maison de sa sœur, à titre de diversion et pour faire disparaître les traces  qui pourraient servir ultérieurement comme indice pour les enquêteurs,dont entre autres ses empreintes digitales.

Les agents sécuritaires ont cru tout d’abord ç un accident. Toutefois,  ils ont réalisé, d’après les premiers éléments de l’enquête, qu’il s’agissait d’un incendie criminel. D’autant plus qu’un témoin oculaire,   a affirmé avoir vu une jeune fille passer  souvent à la maison quand les propriétaires n’y étaient pas. Le jour ou l’incendie a eu lieu, elle a même été vue portant un téléviseur  « plasma » .

Il s’est avéré que la fille n’était autre que la sœur de la propriétaire  qui a été arrêtée, et  a avoué son forfait.

Avisé , le procureur de la République a ordonné sa détention en vertu d’un  mandat de dépôt en attendant   qu’elle soit auditionnée par un juge d’instruction.

 

Détournement de fonds dans une banque: Le voleur épinglé à l’aéroport de Tunis-Carthage

La sous-direction de la brigade économique et financière, relevant de la Direction générale de la police judiciaire a arrêté vendredi à l’aéroport Tunis Carthage un employé de banque suspecté d’avoir extorqué une agence bancaire à la Manouba, alors qu’il tentait de fuir le pays.

Selon un communiqué publié samedi par le ministère de l’Intérieur, le fonctionnaire de 47 ans a reconnu pendant son interrogatoire avoir extorqué à plusieurs reprises et durant cinq ans, des sommes d’argent aux clients de la banque où il travaille.

Le fonctionnaire a également avoué avoir récemment détourné au moins 150 mille dinars des comptes particuliers de plusieurs clients de la banque.

Après consultation du ministère public, l’interpellé a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

 

Tunis: Plus de peur que de mal pour la kidnappée

Une jeune fille de 14 ans Kidnappée par un jeune homme  depuis vendredi dernier au quartier   Mellassine , a réapparu et s’est présentée au    siège du district de police du quartier au moment, même, où ses parents  étaient venu  pour s’enquérir de ses  nouvelles auprès de la police. Ils étaient en mêem temps soulagés et époustouflés,   se demandaient  de ce qu’il était advenu d’elle.

La jeune fille  adéclaré qu’elle a été amenée, en voiture, devant le district par les amis de son kidnappeur. Elle a assuré n’avoir pas été violentée, ni violée.

Avisé, le procureur de la République a ordonné  que la jeune fille soit soumise à examen médical afin de s’assurer de son état de santé, ainsi que la poursuite  de  l’enquête, afin de mettre la main sur l’agresseur et ses complices.  

 

Protection des données personnelles: Un impact sur la vie personnelle du citoyen

L’Instance nationale de protection des données personnelles (INPDP) organise, mardi, à l’occasion de la journée mondiale de la protection des données personnelles, célébrée chaque année le 28 janvier, une conférence de presse sur “la protection des données personnelles : problématiques et remèdes législatifs”.

Selon un communiqué publié hier par l’Instance, la conférence traitera du cadre général de la protection des données personnelles en Tunisie et les nouveautés en la matière à l’échelle internationale à travers la présentation des résultats d’un sondage d’opinion réalisé au mois de décembre 2017. “Les Tunisiens n’ont pas la culture des données personnelles malgré son importance et impact direct sur leurs droits fondamentaux et la vie personnelle”, conclut le sondage. 

Dans le même cadre, l’instance exposera le bilan de ses activités et les difficultés qu’elle a rencontré avec les autorités publiques dans la pratique de ses prérogatives. Selon le même communiqué, la conférence traitera également de la décision prise récemment par le conseil de l’instance relative au code de conduite sur la gestion des données personnelles dans le cadre de l’action politique.

Les nouveautés et tendances dans le domaine des données personnelles liées notamment à la carte nationale d’identité biométrique et la vidéosurveillance dans les espaces publics, l’identifiant unique pour chaque citoyen, seront également présentées.

La conférence sera l’occasion pour présenter l’état d’avancement des efforts déployés par la Tunisie en matière de protection des données personnelles, les propositions en vue de faire face aux dépassements et l’amélioration des capacités du pays à s’aligner sur les standards internationaux.

Mots-clés: